Radioscopie d’un pouvoir à l’agonie

0
1320
Armand MANDZIONO , LE NZOÏSTE. Ph: La voix du peuple

Dis-moi qui tu hantes je te dirai qui tu es.
Qui part loin ménage sa monture.

TRIBUNE. Les soubresauts politiques entre les intouchables du régime criminel installé au Congo, depuis l’assassinat de la jeune la démocratie qui était en gestation, après la Conférence Nationale Souveraine ne sont que les fruits de la rançon du retour au pouvoir de Denis SASSOU -NGUESSO par les armes.

Pour comprendre ce qui se passe actuellement, avec ces affaires en cascades qui échappent à l’entendement des congolais ,il faut procéder à une analyse nécessitant un recul historique qui intègre plusieurs dimensions car ces détournements, opérés par les apparatchiks du sassouïsme, idéologie par excellence faisant l’apologie des crimes économiques et de sang.

L’origine de ces pratiques n’est autre , que la justification de la racine fondamentale de la logique d’asservissement des soutiens et accompagnateurs du re tour au pouvoir , par des moyens non démocratiques qui avaient mis , à feu et à sang la partie sud du Congo.

Il faudrait retenir que ceux qui ont aidé SASSOU-NGUESSO à renverser les institutions de la république en 1997, ne l’avaient pas fait par altruisme,  voilà le véritable fondement du péril de notre république, qui a généré  ces conflits d’intérêts .

Le vers était déjà dans le fruit depuis fort longtemps , dès lors que le projet de société du pouvoir clanique continuai à s’articuler autour du triptyque suivant : manger, boire et voler ( Lédia Lénwua , on roule en Mbéba), il n’est pas étonnant de se retrouver dans ce genre capharnaüm.

Ces scandales qui ne cessent d’enflammer actuellement les réseaux sociaux démontrent  que SASSOU –NGUESSO devient le sorcier ensorcelé malgré son titre de MWENE .

Maintenant que la case de Birama brûle, sa véritable opposition , le fond monétaire international (FMI), le zappe.
A cette allure son entourage le plus proche commencera à s’effriter tel des rats quittant un navire en feu .

SASSOU-NGUESSO deviendra-t-il le capitaine abandonné par son équipage préoccupé par sa propre survie ,  que celui de l’ ensemble de son embarcation ,dont le meneur serait Jean Dominique OKEMBA?

Depuis son retour en force au pouvoir , tous ceux qui se sont battus, qui se donnés corps et âmes , pour ce pouvoir , sont devenus encombrants au point ou Sassou ne se prive pas , de se débarrasser des éléments et collaborateurs qui au fil du temps ont vu leur influence grandir et se répandre dans l’opinion, allant jusqu’à être perçus comme des potentiels recours, par ceux qui refusent de croire à la fin de ce régime bienfaiteur.

Le plus en vue parmi eux encore appelé par les initiés, le Vice-Président, le spécial OKEMBA , n’aurait jamais imaginé qu’un jour que la terre pourrait trembler sous ses pieds , toute cette folle rumeur qui agite les réseaux sociaux montre à quel point, l’équilibre fragile qui maintien encore, ce régime tendrait à se rompre dans un pays où tous ce qui se racontent dans les rues représenteraient 92% de la vérité et 8% de mensonges .

Le sort de JDO serait il scellé ?

Attendons, encore quelques jours tout finit toujours par se savoir .
Allons, seulement plus loin ensemble, le travail ne doit pas s’arrêter,

Armand MANDZIONO , LE NZOÏSTE.

LAISSER UN COMMENTAIRE