Qu’est devenu Papy Tex le chanteur congolais de l’orchestre Empire Bakuba ?

0
593
L'artiste Papy Tex.

La star de la chanson congolaise que l’on n’avait plus vue sur scène depuis quelques années avec Empire Bakuba, a fait son retour sur les médias. Papy Tex qui a bien changé depuis la disparition de Pepe Kale Yampania, a livré sa ligne de conduite pour les prochains jours :

“Je suis pour le moment en France. Mon projet, celui de relancer l’Empire Bakuba – notamment sur le marché du disque dans un premier temps – reste toujours d’actualité.

Certes, Pépé Kalé est décédé voici 20 ans, paix à son âme et bravo à l’artiste ! Mais l’œuvre Empire Bakuba  que nous avions façonné avec Pépé Kalé, Dilu et moi (Trio Kadima) est tellement immense qu’on ne peut s’en débarrasser.

Empire Bakuba est depuis élevé au patrimoine culturel de la RDC. De génération en génération il vivra.

Actuellement je suis en studio avec mes amis Doris, Elvis Nkunku, Solo Sita et plus tard l’intervention de Dilu avec sa voix métallique, pour vous offrir dans quelques mois, La chorale ya Empire, L’école ya Bayembi. C’est dire que ma carrière musicale continue avec l’aide de Dieu et le soutien du public.”

Pour la petite histoire : Matolu Dode Jean alias Papy Tex est né à Kinshasa le 28 juin 1952 (RD Congo). Chanteur, auteur et compositeur, il s’initie à la musique à partir de 1967, période au cours de laquelle il a une grande admiration pour Joseph Kabasele dont il imite la manière de chanter.

Plus tard, découvrant les œuvres de Tabu Ley Rochereau, il se passionne pour l’artiste lequel devient très vite sa source d’inspiration quant à la façon de chanter et de composer.

Vivant dans la commune de Barumbu, Jean Matolu Dode est ami d’enfance de Kabasele Yampania dit Pépé Kallé. Ce dernier influence fortement Papy Tex à entreprendre en 1968 ses premiers pas au sein l’orchestre African Choc. Cet ensemble éphémère qui se produit de façon épisodique dans sa commune de Barumbu à Kinshasa, dévoile les talents de chanteur de Matolu Dode et aiguise définitivement son penchant de musicien professionnel.

Sociétaire des Editions Vévé, Kabasele Yampania monte, en 1971, son propre groupe qu’il nomme Empire Bakuba. Matolu Dode est le premier camarade que Pépé Kallé fait entrer dans le groupe. Dilu Dilumona vient, ensuite, compléter le panorama et c’est la naissance d’une légende cristallisée par le trio Kadima (Ka pour Kabasele, Di pour Dilu et Ma pour Matolu).

Depuis la disparition de Pépé Kalé le 28 novembre 1998, (disparition qui avait coïncidé avec l’accident de circulation que Papy Tex avait connu en Belgique) toutes les tentations de remettre l’orchestre Empire Bakuba sur les rails n’ont toujours pas aboutit, au point où Papy Tex a continué à évoluer cahin-caha et en solo dans la région parisienne.

Il ne manque pas lors de ses productions et tour de chants de raviver, de réchauffer le passé de l’Empire Bakuba pour le grand bonheur et plaisirs des nostalgiques.

Au palmarès discographique solo de Papy Tex on note  particulièrement la sortie en 2004, d’un double album avec la participation du chanteur Madilu System. Papy Tex signe des titres absolument merveilleux, tels que : « Luzingu », « Eristoyo », « Tueyi Kuetu », « Mon Amour », « Ya Muanet », « Bomoyi ya moto », « Macedos », « Kindumbu », « Michel Nsungu », « Saloti », « Motema », « Charlène », « Flok Empire », « Plus jamais » ainsi que « Mon Amour » et « Saloti », deux morceaux de musique instrumentale.

Enfin , Papy Tex  qui a participé le 28 novembre 2018  à Kinshasa au souvenir du 20ème anniversaire de la mort de Pépé Kalé, continue à annoncer la reprise dans les prochains mois, la reprise des activités du groupe Empire Bakuba et la sortie d’un album, pour sceller la réconciliation avec son alter ego Dilu Dilumona. 

Clément Ossinondé

LAISSER UN COMMENTAIRE