Promouvoir l’offre marocaine du secteur de la pêche

0
284

Le Royaume participe pour la sixième fois au SENA Boston

Une délégation marocaine composée de plusieurs entreprises fera le déplacement aux Etats-Unis afin de présenter et promouvoir l’offre marocaine du secteur de la pêche au Salon SENA, prévu du 19 au 21 mars courant à Boston, au Nord-est des Etats-Unis.
L’Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE) organise la participation du Maroc à cet important rendez-vous, considéré comme étant le salon leader du secteur de produits de la mer en Amérique du Nord. Un lieu privilégié de rencontres d’opérateurs et d’acheteurs internationaux de l’industrie de la pêche qui accueillera plus de 1200 exposants représentant 51 pays, et plus de 21 000 visiteurs, souligne-t-on dans un communiqué.
A noter que le pavillon marocain, étalé sur une superficie de 186 m²,  mettra en avant la richesse de l’offre exportable marocaine à travers l’exposition d’une gamme diversifiée de produits de la mer (conserves, semi-conserves, produits frais et congelés). Des produits marocains qui seront exposés sous l’étendard « Moroccan Seafood », une signature commune, visant notamment à renforcer le positionnement des produits de la mer marocains sur cette région, précise-t-on de même source.
Réputé pour la qualité de ses produits halieutiques, « le Maroc ambitionne à travers sa participation à cette édition d’explorer de nouvelles opportunités de partenariats économiques, et de communiquer sur les nouveautés de l’offre exportable marocaine », peut-on lire.
Dans ce document, l’EACCE rappelle que le Maroc est le premier exportateur mondial des sardines de l’espèce Sardina Pilchardus (Walbaum, 1792), reconnue au niveau international pour sa qualité exceptionnelle et souligne les objectifs fixés à travers cette participation. A savoir, promouvoir l’origine Maroc et mettre en évidence la qualité et la diversité des produits marocains; communiquer sur ces produits et leurs avantages concurrentiels afin de renforcer leur positionnement sur le marché international et saisir l’opportunité de la présence des principaux acteurs du secteur pour nouer de nouveaux partenariats et conquérir de nouveaux marchés.
Profitant de cette même occasion, le Maroc entend aussi mettre en avant les potentialités, les réalisations et les projections de développement de ce secteur dans le cadre du Plan Halieutis
Comme cela a été rappelé dans ledit document, les Etats-Unis d’Amérique   constituent une grande plateforme de commerce de ces produits dans la région, caractérisé par une forte demande interne. «Ce marché est considéré également comme un véritable hub de réexportation dans le monde », a indiqué l’EACCE.
De son côté, le Maroc qui compte près de 3500 km de côtes dont un sixième situé en Méditerranée et une surface maritime de ses côtes totalisant plus d’un million de km², dispose de ressources halieutiques diversifiées.
Par ailleurs, le secteur de la pêche joue un véritable rôle de locomotive dans le développement socioéconomique du Maroc. « Il contribue à hauteur de 2,5%du PIB national et emploie directement 170.000 personnes tout en générant 490.000 emplois indirects », souligne-t-on.
Précisons que la participation marocaine à ce salon est organisée sous l’égide du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime.

LAISSER UN COMMENTAIRE