Promouvoir la croissance, l’emploi et l’inclusion dans les pays arabes

Marrakech abritera une conférence régionale de haut niveau sur la croissance en janvier 2018

0
411
Marrakech accueillera en début d’année prochaine une conférence régionale de haut niveau sur la promotion de la croissance, de l’emploi et de l’inclusion dans le monde arabe. 
Organisée par le Fonds monétaire international (FMI), le Fonds monétaire arabe (FMA), le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) et le gouvernement marocain, cet important rendez-vous se tiendra précisément les 29 et 30 janvier 2018 dans la cité ocre.
A noter que la conférence s’articulera autour du thème « Opportunités pour tous : croissance, emploi et inclusion dans le monde arabes ».
Prendront part à cet important rendez-vous, plusieurs hauts responsables, des dirigeants d’entreprise et des représentants du monde universitaire, des jeunes ainsi que des représentants de la société civile du monde arabe et d’autres régions.
Dans un communiqué, le FMI a indiqué que cet événement  s’appuie sur la conférence d’Amman de 2014 « Construire l’avenir » qui avait souligné la nécessité d’une croissance plus partagée et génératrice d’emplois.
Selon l’institution internationale financière, « cette nouvelle rencontre vise désormais à orienter le débat lié à la croissance inclusive dans le monde arabe».
Ainsi, deux jours durant, les participants procéderont à un échange d’expériences, d’enseignements et d’idées sur les moyens qui permettront de créer des millions d’emplois grâce à la mise en valeur de nouveaux foyers et secteurs de croissance, précise-t-on de même source.
« Les réflexions porteront notamment sur les moyens de multiplier les débouchés en faveur des femmes et des jeunes en mettant en valeur l’innovation et l’esprit d’entreprise; la promotion de la transparence et de la technologie pour exploiter le potentiel de la région; et la définition de politiques propices à une croissance plus forte et plus inclusive », a expliqué le FMI.
Ces deux jours seront ponctués d’interventions de différentes personnalités parmi lesquelles figurent notamment la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, le directeur général président du Conseil d’administration du FADES, Abdelatif. Al-Hamad, et le directeur général président du Conseil d’administration du FMA, Abdulrahman Al Hamidy.
A signaler que la conférence sur la promotion de la croissance, de l’emploi et de l’inclusion dans le monde arabe bénéficiera d’une large couverture médiatique, ont assuré les organisateurs.
Selon les projections récentes du FMI, la croissance dans la région Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan, devrait accuser un ralentissement sensible en 2017.
Le repli de l’activité dans les pays exportateurs de pétrole serait la principale cause de cette situation, avait indiqué l’organisation après la mise à jour de ses prévisions publiées au début du second trimestre (avril 2017).
Cette situation devrait par la suite se redresser l’année prochaine avait assuré le FMI, ajoutant que les projections pour 2017–18 resteraient globalement inchangées par rapport à l’édition d’avril 2017 des Perspectives de l’économie mondiale (PEM), mais les résultats de croissance en 2016 auraient, semble-t-il, été nettement plus solides du fait d’une accélération de la croissance en Iran. Si le récent repli des cours du pétrole se maintenait, il risquerait de peser davantage sur les perspectives des pays exportateurs de brut de la région.
De son côté, les analystes de la Banque mondiale ont indiqué que la croissance économique de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) devait baisser cette année pour s’établir à 2,1%.
Selon les prévisions de l’institution de Bretton Woods, publiées dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales, la croissance de la région devrait s’accélérer en 2018 pour atteindre 2,9%. Ce, dans l’hypothèse d’une atténuation des tensions géopolitiques et d’une hausse des cours pétroliers.

LAISSER UN COMMENTAIRE