Présidentielle du 30 Décembre: Martin Fayulu serait le nouveau président de la RDC

80 militaires ont été postés au Gabon pour protéger les intérêts américains en cas de troubles

0
1089
Le candidat Martin Fayulu serait le vainqueur de la présidentielle d 30 décembre dernier en RDC, selon des indiscrétions de l'Eglise catholique du Congo.

Alors que la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a annoncé le report de la publication des résultats des élections générales à la semaine prochaine, le New York Times rapporte que le vainqueur du scrutin présidentiel du 30 décembre en République démocratique du Congo serait le candidat Martin Fayulu.

Vendredi soir, le quotidien new-yorkais, considéré comme un des plus prestigieux journaux américains, a révélé qu’un haut fonctionnaire occidental et un conseiller présidentiel tenaient cette information de l’Eglise catholique.

Pour rappel, la Conférence épiscopale congolaise (CENCO), un acteur majeur de la scène politique congolaise, a indiqué la veille connaître le nom du vainqueur grâce à ses 40.000 observateurs dans les bureaux de vote.

En outre, elle a renvoyé la Commission dirigée par Corneille Nangaa à sa “responsabilité” en cas d’un “soulèvement de la population” si elle n’annonce pas des résultats “conformes à la vérité des urnes”, rapporte l’agence française.

Justifiant le report de la publication des résultats des ces élections, ce dernier, a confié à l’AFP: “Il n’est pas possible de publier les résultats dimanche. On avance bien mais on n’a pas encore tout”, assurant que
“On est encore autour de 45 à 48%” dans la remontée des bulletins de vote.

Entre temps, et en prévision des troubles à l’annonce du résultat des élections en RDC, le président américain Donald Trump a annoncé qu’il avait posté 80 militaires au Gabon pour protéger les intérêts américains en cas de troubles, selon la MAP. 

Et d’ajouter: “Le personnel des forces armées des Etats-Unis s’est déployé à Libreville au Gabon, afin d’être en mesure d’assurer la sécurité des citoyens, du personnel et des installations diplomatiques américaines à Kinshasa en République démocratique du Congo”, a écrit le président américain dans une lettre aux présidents des deux chambres du Congrès. 

Adrien Thyg

LAISSER UN COMMENTAIRE