Les premiers pas – et pire – de Zina Hope dans la chanson Congolaise

0
1383
ZINNA HOPE

Ca pourrait être une histoire aussi simple et aussi courte qu’un SMS en République du Congo mais « Short Message Service », autrement dit SMS, titre de la première chanson de Zina Hope semble être une histoire pour durer…

Sur les réseaux sociaux on apprend en effet que cette toute nouvelle artiste de Pointe Noire ignorait, il y a quelques mois à peine, qu’elle savait chanter. Pourtant, lors d’une soirée entre amis au quartier Tchimbamba, la voix de Zina Hope séduit  Philippe Edouard qui lui écrit  et compose ce premier titre starter  dont le clip vient de sortir il y a peu.  L’essai est concluant, l’aventure est en marche et Zina Hope se voit offrir la production d’un album, dont la création est aujourd’hui en cours, tout en gardant la tête froide, calmement posée sur ses jeunes épaules :

« J’ai accepté sans hésiter, juste pour le fun même si je m’aperçois que c’est au final beaucoup plus de travail que j’aurai pu imaginer. La vie d’artiste n’est sans doute pas aussi simple que l’on croit mais j’ai la chance d’être bien entourée pour vivre cette expérience et je la vis sans pression ».

Sur Facebook et Twitter, la chanteuse en herbe présente donc ses premiers pas – « et pire » précise t’elle – dans la musique Congolaise avec l’espoir de capitaliser dans un style inspiré par la « French Touch » sur des thèmes de la vie quotidienne au Congo Brazzaville. Les premiers titres sont déjà annoncés pour les prochaines semaines « Je suis en route » ou « Dol City », « Au large de ka Côte Sauvage » ou encore « Mama Rita »…

Originaire de Mouyoundzi dans le département de la Bouenza, Zina Hope n’en oublie pas pour autant sa culture, glissant ici et là des phrases en Lingala comme pour se rappeler d’où elle vient : « Les nouvelles chansons ont certes une inspiration très Française dans les arrangements, comme l’accordéon et les scratches DJ dans « Short Message Service » mais je reste fidèle à ce que je suis et je chante avant tout pour mon pays, je pourrai même dire avant tout pour mes amis » dit elle en riant. « Mes ambitions sont saines et, avec Philippe, il n’y pas d’objectifs autres que notre plaisir à travailler ensemble. Là, on part sur l’idée d’avancer sur des nouvelles chansons épurées et très acoustiques. J’espère seulement que ces chansons, dans un style très différent de ce que l’on peut écouter au Congo, vont plaire simplement à ceux qui les écouteront ».

Sur les traces de ses ainées comme Nestelia Forest  – présente dans les chœurs de « Short Message Service » – ou encore de Spirita Nanda, Zina Hope pourrait très certainement  dans le cours de l’année faire son entrée remarquée dans le cercle trop restreint des artistes féminins du Congo Brazzaville.

Pour en savoir plus :

Zina Hope sur Facebook : https://web.facebook.com/ZinaHope242/ et Twitter @ZinaHope242  Management 242 06 638 06 42.

LAISSER UN COMMENTAIRE