Politique : Les membres de l’URDC pour l’organisation des campagnes de vulgarisation

0
294

Les participants au séminaire de formation des cadres de l’Union pour la Reconstruction et le Développement du Congo (URDC), ont recommandé, le 25 novembre 2017 à Brazzaville, l’organisation des campagnes de vulgarisation de la vision et de la doctrine du Parti au niveau de la base et l’ensemble des citoyens au travers de tribunes radio-télévisées.

Cette recommandation a été faite à l’issue du séminaire de formation des cadres de l’Union pour la Reconstruction et le Développement du Congo (URDC), la Parti de M. Luc Daniel Adamo Matéta. Il a eu pour objectif le renforcement des capacités des membres du Parti sur la problématique du Leadership politique autrement dit «faire la politique avec Dieu». Ces participants ont également exhorté l’organisation de séminaires-ateliers sur les thèmes «le chrétien et la politique», «la problématique de l’être» et «l’éducation de l’esprit».

Le premier module a concerné trois niveaux de perception, à savoir, «la dimension spirituelle» avec pour thème «Dieu au centre de tout» ; «la dimension politique» dont le thème est «faire la politique avec Dieu, le pouvoir Divin» et «la dimension structurelle» avec pour thème «l’ordre crée la paix et la maintient».

Ces trois niveaux ont eu des sous-thèmes intitulés respectivement, «Les attributs de Dieu» ; «Seigneur Jésus-Christ, lumière du Congo et du monde» pour le premier, le second avec «les atouts de l’URDC», «Les quatre grandes missions de l’URDC», «les moyens d’action de l’URDC » et les «Les armes défensives et offensives de l’URDC». Le troisième niveau a eu pour sous-thèmes «le modèle d’un véritable porte-flambeau» et «l’organisation de l’URDC».

Prenant la parole, le président du parti, M. Adamo Matéta a insisté sur les cinq points qui constituent les attributs de Dieu, qui sont : la souveraineté de Dieu, l’omniprésence, l’omniscience, l’omnipotence et la providence.

Abordant le deuxième thème, il a parlé de «Jésus-Christ qui est la parole qui était au commencement» ; «En Jésus-Christ était la vie et la vie était la lumière des hommes» ; «la ville n’a besoin ni du soleil, ni de la lune pour l’éclairer, la gloire de Dieu est l’éclair et l’agneau est son flambeau» et «Jésus-Christ est la lumière parfaite, sans souillure ni contamination».

L’orateur a affirmé, s’agissant du troisième point, que la doctrine, l’idéologie, la vision, le but et quelques concepts politiques tels que la démocratie, la gouvernance et la politisation constituent les atouts de l’URDC. Le président Adamo Matéta a indiqué en substance que les quatre grandes missions de son Parti sont, le renouvellement de l’intelligence de la population et le salut de leurs âmes ; la libération des nations de la captivité ; l’atteinte à terme du principe divin de l’amour manifesté par la gratuité des services et assurer le bonheur, la paix et la joie à tous.

Au cours de ce séminaire, il a présenté les moyens d’actions de l’URDC qui sont, l’évangélisation, la connaissance de la parole de Dieu, la prière et l’intercession stratégique, la communication, les activités économiques, les séminaires et ateliers et la coopération.

Pour lui, les armes spirituelles de l’URDC sont la foi en Christ, la prière, la justice et la vérité, la parole de Dieu, le témoignage de parole de Dieu, le nom de Jésus-Christ, le sang de Jésus-Christ et le feu du Saint-Esprit.

Le président de l’URDC a également instruit les militants de son Parti sur l’humilité, l’intégrité,  l’intelligence, le sacrifice, l’abnégation, la corruption, la concussion, le trafic d’influence, la désobéissance.

A l’ouverture de ces travaux, M. Adamo Matéta avait abordé la situation difficile du pays et précisé que toutes les crises humaines dans le monde n’ont qu’une seule origine : la misère émotionnelle, c’est-à-dire, l’état de crise aigüe du cœur. Pour lui, la crise du cœur est si étrange qu’il faut s’exercer à l’explorer pour découvrir ce que l’on est réellement.

Ila également expliqué que le monde et le Congo avaient besoin d’un leadership politique éclairé, l’actuel ayant pour ressort la méchanceté, la surestime de soi, l’orgueil, l’injustice, la convoitise, l’avidité, la surdité et la cécité.

Baptiste Prodéo

LAISSER UN COMMENTAIRE