PME: La BAD investit 12,5 millions € dans le fonds Adiwale Fund 1

1
1166

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé récemment une prise de participation de 12,5 millions d’euros dans le fonds de capital-investissement de première génération Adiwale Fund 1.

L’institution financière africaine précise que ce fond cible les PME à fort potentiel de croissance en Afrique de l’Ouest francophone.

“Avec une capitalisation cible de 75 millions d’euros, le fonds acquerra des participations minoritaires dans les PME qui sont bien implantées sur leur marché, qui ont un avantage concurrentiel et qui peuvent croître rapidement”, explique la Banque.

La BAD précise qu’au plan géographique, le fonds privilégiera une poignée de pays où les perspectives économiques et ses propres réseaux ouvrent sur des opportunités et que le volume moyen des transactions du fonds oscillera entre 3 et 8 millions d’euros.

Dans un communiqué, elle indique la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burkina Faso et le Mali sont les premiers pays ciblés et que le Togo, le Bénin et la Guinée suivront dans un deuxième temps, constatant que tous ces pays sont aujourd’hui mal desservis par le marché mondial du capital-investissement.

Pour rappel, le fonds Adiwale 1 se concentrera sur trois grands secteurs : les services aux consommateurs (biens et services de consommation, éducation et santé, etc.), les services aux entreprises (services de transport, logistique, informatique, Internet et construction) et le secteur industriel (produits pharmaceutiques, agro-industrie, produits chimiques, etc.).

Selon Alhassane Haidara, responsable de la division des Industries et services non souverains de la BAD, « l’investissement de la Banque dans le fonds Adiwale Fund 1 améliorera les possibilités de financement et le soutien au renforcement des capacités des PME en Afrique de l’Ouest francophone » .

Lancé en 2016, la société gestionnaire du fonds, Adiwale Partners, s’appuie sur une équipe de professionnels ouest-africains chevronnés qui cumulent, à eux tous, plusieurs décennies d’expérience dans le capital-investissement, les activités opérationnelles, le financement du développement et la gestion d’actifs en Afrique, en Europe et aux États-Unis.

Grâce à l’investissement de la Banque, cette équipe devrait aider les sociétés bénéficiaires à créer davantage de valeur en améliorant leurs fonctions internes et en appliquant des pratiques exemplaires en matière de gouvernance, indique la banque.

Sur le plan du développement, l’institution explique que son investissement financera la croissance des PME africaines, ce qui se traduira en création d’emplois (directs et indirects, qualifiés et non qualifiés, pour les hommes et les femmes) et en recettes fiscales.

“Cela profitera aussi aux entrepreneurs locaux qui bénéficieront d’une expertise en gestion d’entreprise, tout en favorisant l’intégration régionale, car le fonds accompagnera les sociétés qui cherchent à s’étendre à l’échelle régionale”, ajoute-t-elle dans un communiqué.

Enfin, poursuit la même source, cette prise de participation favorisera les pratiques d’excellence en matière de gouvernance d’entreprise et de développement du capital humain. De quoi impulser une hausse des chiffres d’affaires et une transformation économique.

A noter que la stratégie d’investissement du fonds fait écho à trois des riorités High 5 de la Banque – Industrialiser l’Afrique ; Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique. Elle répond aussi aux objectifs de croissance économique inclusive et de renforcement de la productivité inscrits dans la Stratégie décennale 2013-2022 de la Banque.

Avec CP

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE