Le pianiste américain Al Copley joue ce soir au Tanjazz Club

0
460
Le pianiste américain Al Copley.

La onzième édition du Festival de jazz de Tanger propose une série de quatre concerts exceptionnels avec une pointure du blues et du boogie-woogie, Al Copley.
Jusqu’au samedi 25 courant, le pianiste d’exception américain fera vibrer chaque soir (23h30) la scène du Tanjazz club. A la joie des amoureux du jazz et du blues auxquels les organisateurs promettent de véritables moments de bonheur en compagnie du jazzman virtuose qu’est Al Copley.
Connu pour avoir été le pianiste et arrangeur des Blues Brothers, Al Copley est un pianiste hors pair capable de jouer dans différentes positions, débout, couché ou à genoux. Le pianiste s’illustre à travers un répertoire combinant divers styles inspirés des plus grands. Al Copley joue remarquablement le boogie-woogie, le blues et le jazz. Avec « la fougue des Blues Brothers, l’exubérance de Carlos Santana, et la technique très particulière de Jerry Lee Lewis ». Ce qui lui a valu l’estime de grandes pointures à l’instar de Bruce Springsteen, The Stray Cats, B.B King et bien d’autres.
Pianiste extravagant, Al Copley s’est distingué avec brio lors de nombreuses manifestations culturelles auxquelles il a été invité. Très sollicité pour ses talents d’arrangeur et de pianiste, le natif de New York a déjà partagé la scène avec Muddy Waters, Carlos Santana, les Blues Brothers, Roy Brown et Otis Rush, entres autres. Des références qui traduisent tout le respect que lui vouent ses pairs. Et confirment tout le bien que l’on dit de lui.
Il faut dire qu’au-delà de sa générosité et de sa disponibilité à travailler avec les autres musiciens, Al Copley a su au fil de sa carrière combiner virtuosité, swing et bonne humeur.
Cofondateur et arrangeur pour Roomful & Blues, Al Copley est accompagné sur scène par Gerry Fiévé (batterie), Franck Guetatra (saxo ténor) et Paul Ulrich (contrebasse). Un trio d’enfer qui promet un show dont se souviendront longtemps initiés et néophyles. Nul doute que leurs prestations emporteront les habitués et curieux du Tanjazz club.
Rappelons que le Festival de jazz de Tanger, dont le coup d’envoi a été donné mercredi soir, se tient jusqu’au 26 septembre courant dans la capitale du Nord. Cette onzième édition propose plusieurs concerts animés par des artistes venant d’horizons divers et qui se sont distingués sous d’autres cieux chacun dans un style particulier.

LAISSER UN COMMENTAIRE