La 71e Assemblée mondiale de la Santé s’achève sur de nouvelles orientations

0
930
Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. Ph: OMS

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, a dit aux délégués à l’Assemblée mondiale de la Santé qu’ils avaient donné une nouvelle orientation à l’Organisation.

Dans son allocution de clôture de l’Assemblée, il a déclaré que, désormais, tout ce que ferait l’OMS serait évalué par rapport aux cibles du «triple milliard» qui ont été approuvées cette semaine dans le cadre du nouveau plan stratégique quinquennal de l’Organisation. Ces cibles, à atteindre d’ici à 2023, sont les suivantes:

  • 1 milliard de personnes supplémentaires bénéficiant de la couverture sanitaire universelle;
  • 1 milliard de personnes supplémentaires mieux protégées face aux situations d’urgence sanitaire;
  • 1 milliard de personnes supplémentaires bénéficiant d’un meilleur état de santé et de plus de bien-être.

Le dernier jour de l’Assemblée, les délégués sont également parvenus à un accord sur la nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant, et sur le confinement des poliovirus.

Nutrition

Les délégués ont renouvelé, à l’unanimité, leur engagement à investir dans les politiques et les programmes d’amélioration de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, et à porter ces programmes à plus grande échelle.

Les États Membres ont examiné les efforts déployés pour atteindre les cibles mondiales sur la nutrition et en ont conclu que les progrès avaient été lents et inégaux. Ils ont toutefois noté une légère progression dans la réduction du retard de croissance; en effet, le nombre d’enfants de moins de cinq ans présentant ce type de retard a été ramené de 169 millions en 2010 à 151 millions en 2017.

L’OMS dirige une action mondiale pour améliorer la nutrition et notamment une initiative mondiale afin que tous les hôpitaux soient adaptés à l’accueil des nourrissons, pour porter à plus grande échelle la prévention de l’anémie chez l’adolescente et pour prévenir le surpoids chez l’enfant grâce à des conseils sur l’alimentation complémentaire.

Un nouveau rapport sur l’application du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel a été présenté. Il montre que six pays supplémentaires ont adopté ou renforcé, en 2017, la législation visant à réglementer la commercialisation des substituts du lait maternel.

Poliomyélite

Alors que les niveaux de transmission du poliovirus sauvage sont plus faibles que jamais et

que le monde est plus près que jamais d’être déclaré exempt de poliomyélite, les débats ont porté sur la façon de libérer durablement le monde de la poliomyélite. En mai 2018, seuls neuf cas dus au poliovirus sauvage avaient été notifiés dans deux pays seulement: l’Afghanistan et le Pakistan. Les délégués ont examiné les plans d’urgence pour interrompre la transmission des dernières souches de virus restantes.

Dans le cadre de la préparation pour un monde sans poliomyélite, les activités mondiales de confinement continuent à s’intensifier et les États Membres ont adopté une résolution historique sur le confinement des poliovirus. Après l’éradication, les poliovirus continueront à être conservés dans un nombre limité d’établissements pour assurer des fonctions essentielles aux niveaux national et international telles que la production de vaccins antipoliomyélitiques ou la recherche.

Il est crucial que les poliovirus soient correctement confinés, dans des conditions de sûreté et de sécurité biologiques strictes lors de leur manipulation et de leur stockage, afin qu’ils ne soient pas disséminés dans l’environnement – accidentellement ou intentionnellement – et n’entraînent pas à nouveau de flambées dans des populations sensibles.

Les États Membres se sont massivement engagés à mettre en œuvre et à financer intégralement, à très court terme, toutes les stratégies visant à libérer durablement le monde de la poliomyélite.

Le représentant du Rotary International, qui s’exprimait au nom de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (dont sont membres l’OMS, le Rotary, les CDC, l’UNICEF et la Fondation Bill & Melinda Gates), a passionnément plaidé auprès de la communauté internationale en faveur de l’éradication d’une maladie humaine pour la deuxième fois seulement dans l’histoire et pour que plus aucun enfant, où qu’il se trouve, ne soit jamais paralysé par un poliovirus quel qu’il soit.

Allocution de clôture

Dans son allocution de clôture de l’Assemblée de cette année, le Dr Tedros a dit que partout où il allait, il recevait le même message: la santé est un pont vers la paix. «La santé peut changer la vie d’une personne mais aussi transformer les familles, les communautés et les nations», a-t-il fait remarquer aux délégués.

Il a également précisé que le nouveau plan stratégique quinquennal de l’Organisation appelait l’OMS à mesurer ses succès non pas selon ses résultats mais selon ses réalisations, c’est-à-dire en fonction de l’impact mesurable qu’elle a là où c’est le plus important – dans les pays.

«En fin de compte, nous ne sommes pas au service des gens qui ont le pouvoir mais au service des gens qui n’ont pas de pouvoir», a dit le Directeur général. Il a précisé aux délégués que pour savoir vraiment si les débats de cette semaine à l’Assemblée ont été fructueux, il faudra déterminer s’ils se sont traduits par de vrais changements sur le terrain, et il a appelé les délégués à rentrer dans leur pays en étant plus déterminés que jamais à œuvrer chaque jour pour la santé de la population.

«L’engagement dont j’ai été témoin cette semaine me remplit d’espoir et me permet d’être sûr qu’ensemble nous pouvons promouvoir la santé, préserver la sécurité mondiale, et servir les populations vulnérables», a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE