Le Pari de Saintrick Mayitoukou et le Z H U Culture (Le Carnet de Route)

0
1234

Voici bientôt deux ans, Saintrick et sa structure ZHU Culture, ont eu en charge, la création et la production d’un spectacle, avec le concours de deux artistes lauréats de « Visa Pour la Création 2011 » de l’Institut français. Un groupe de musiciens dont la nécessité impérieuse a été de jouer ensemble autour d’un projet artistique, à la tête duquel Saintrick a été nommé Directeur artistique.

Ils venaient de renforcer « Z H U Culture » sous le signe de « l’African Rythm ». Saintrick l’éminent chef artistique du groupe, raconte l’aventure de cette formation et présente ses membres.

1 – Au commencement le regroupement de tous les artistes sous l’ossature ZHU Culture pour la création du spectacle, précisément du 16 au 26 Septembre 2012 à ZHU Culture à Dakar (Sénégal)

2 – Aussitôt après, commence la tournée artistique dans 18 villes et 14 pays africains, jusqu’au 25 Novembre 2012 à Kinshasa (RDC).
A Kinshasa le spectacle sera à son comble, avec la participation des artistes expérimentés : Maryse Ngalula, la véritable héritière de Tsala Muana, mais dans un « Mutuashi » classique et Elie Kamano, le jeune reggae men guinéen.

3 – En fait les éléments faisant partie du fameux groupe africain en tournée est composé outre la structure « Zhu Culture », les deux précités, le génial guitariste : Christian Pongo « Kojack » (RDC) ; le batteur Joël Pare Sidiki (Burkina Faso) ; à la Kora Mohamed Kouyaté de la Guinée (dernier de la lignée de Sori Kandia) et Luc Mayitoukou « Saintrick », bassiste et directeur artistique, mais aussi Tour manager principal pour sa contribution à la bonne exploitation de la sonorisation.

4 – Itinéraire de la tournée :

Après donc le Niger (Niamey, Agadez, Zinder, Maradi), le Sénégal (Dakar), le Burundi (Bujumbura), Le Soudan (Khartoum), l’Erythrée (Asmara), Djibouti, L’Ethiopie (Addis Abeba) Le Congo (Pointe Noire), l’Ouganda (Kampala), la Namibie (Windhoek), Madagascar (Tananarive), Les Comores (Moroni), la Tanzanie (Dar es Salam et Arusha), où le groupe se trouve actuellement, avant d’atteindre Kinshasa (RDC) le 25 Novembre 2012.

ZHU Culture un évènement d’importance

« Les ZHU Culture » représentent un évènement d’importance parce que se trouve chez eux cette « différence » essentielle qui sépare un groupe des musiciens ressentant la nécessité impérieuse de jouer ensemble d’un orchestre comprenant d’excellents instrumentistes, mais dont la réunion est due au hasard de la rencontre. « Les Zhu Culture », en effet ne sont pas nés d’un accident fortuit. Chacun des musiciens sait pourquoi il est là. Cette présence correspond à un choix délibéré et, lorsqu’on examine la carrière des intéressés, on s’aperçoit vite qu’ils ont presque tous connu le lot habituellement réservé aux professionnels.

La formule que Saintrick a adoptée pour son groupe est assez rigoureuse. L’unité de l’orchestre et la qualité des arrangements sont privilégiées et si les solistes trouvent amplement l’occasion de se faire valoir, c’est toujours dans le cadre fixé et jamais à leur détriment. Car la qualité première des Zhu Culture réside dans le « son » de l’orchestre, la section rythmique parvenant aussi bien à sonner comme toute grande formation, lorsqu’elle développe une étonnante puissance, qu’à faire admirer les moindres nuances d’arrangements habilement adaptés à la personnalité de chacun.

LAISSER UN COMMENTAIRE