OIT : Le rythme de réduction de la pauvreté au travail ralentit à l’échelle mondiale

0
677
Ph. DR

Le marché du travail mondial n’a enregistré que de faibles progrès en ce qui concerne les travailleurs pauvres, selon un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT).

« En 2017, l’extrême pauvreté au travail est restée très fréquente, avec plus de 300 millions de travailleurs disposant d’un niveau de vie du ménage inférieur à 1,90 dollar par personne et par jour (PPA) dans les pays émergents et en développement », a noté l’institution onusienne.

Dans l’ensemble, les progrès en matière de réduction de la pauvreté au travail sont trop lents pour suivre le rythme de croissance de la population active dans les pays en développement, où le nombre de travailleurs extrêmement pauvres devrait dépasser 114 millions en 2018, soit 40 pour cent de l’ensemble des personnes occupées, ont constaté les auteurs dudit rapport.

L’OIT a toutefois assuré que les pays émergents ont réalisé des progrès significatifs dans la réduction de l’extrême pauvreté au travail, qui devrait toucher moins de 8 pour cent (environ 190 millions) des travailleurs en 2017. Ainsi « l’incidence de l’extrême pauvreté devrait continuer à diminuer, ce qui se traduira par une réduction du nombre de travailleurs extrêmement pauvres de 10 millions par an en 2018 et 2019 », a-t-elle expliqué.

Néanmoins, la pauvreté modérée des travailleurs, qui ont un niveau de vie compris entre 1,90 et 3,10 dollars par jour en PPA, reste largement répandue, touchant 430 millions de travailleurs dans les pays émergents et en développement en 2017, a-t-elle précisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE