Les nouveaux modèles de croissance inclusive en Afrique

0
138

Casablanca abritera les 16 et 17 mars le cinquième Forum international Afrique Développement

Plus de 1500 opérateurs économiques et institutionnels africains et internationaux de plus de 20 pays prendront part à la cinquième édition du Forum international Afrique Développement, prévue les 16 et 17 mars courants, à Casablanca.
Les nouveaux modèles de croissance inclusive en Afrique seront au centre de la nouvelle édition de cette plate-forme de dialogue et de création de valeur intra-africaine, organisée par le Club Afrique Développement du groupe Attijariwafa bank.
« Ce rendez-vous, qui a déjà réuni depuis sa création plus de 5.500 opérateurs de 36 pays et fait générer près de 13.000 réunions d’affaires, est devenu incontournable dans l’agenda des opérateurs économiques et décideurs politiques engagés en Afrique », soulignait dans une allocution prononcée, en février dernier, Mohamed El Kettani, le PDG  du Groupe Attijariwafa bank et président du Club Afrique Développement.
Justifiant le choix du thème de cette cinquième édition, placée sous le Haut-patronage de S.M le Roi Mohammed VI, ce dernier avait expliqué qu’une nouvelle manière de travailler avait déjà émergé il y a une décennie et que « de nouveaux modèles de croissance inclusive apparaissent, tant au niveau des grands ensembles sous-régionaux, et des pays qui organisent et rendent davantage visibles leurs stratégies de développement, qu’au niveau des entreprises elles-mêmes ».
Ainsi, considérant les reconfigurations économiques mondiales actuelles, les enjeux et les opportunités de développement du continent, centrés sur les fondamentaux pour ses habitants, le forum propose aux participants de se pencher cette année sur les nouveaux modèles de croissance inclusive en Afrique, notamment par la participation à trois workshops animés par des experts de haute facture.
Deux jours durant, ces derniers vont notamment examiner le rôle des acteurs privés dans la création de valeur partagée en Afrique, s’intéresser à l’urbanisation de la fracture au levier de la croissance et de l’inclusion (les opportunités d’investissement) et réfléchir sur la manière dont il faudra accélérer l’inclusion financière.
En plus de participer aux rendez-vous B to B et B to G, préalablement organisés, les participants prendront également part au « Marché de l’investissement » qui met à l’honneur huit pays subsahariens, à savoir le Burkina Faso, Madagascar, le Rwanda, la République du Congo, la Tunisie, l’Egypte, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.
Dans un communiqué qu’ils ont rendu public récemment, les organisateurs ont indiqué que les délégations officielles de ces pays seront invitées à présenter les plans nationaux de développement et les banques de projets d’investissements.
Outre les stands pays prévus au sein dudit marché, il est à souligner que « des présentations de projets structurants sont également prévues, ainsi que des sessions de présentations d’initiatives d’acteurs économiques en faveur des entreprises africaines », ont-ils précisé.
Le forum sera aussi marqué par l’organisation des « Trophées de la coopération Sud-Sud » qui récompenseront les trois entreprises ayant contribué au développement des échanges et des investissements intra-africains.
Dans ce cadre, il décernera «Les Trophées du jeune entrepreneur», aux meilleurs jeunes entrepreneurs africains dans les catégories «Innovation», «Entrepreneuriat social» et «Développement durable», précise-t-on de même source.
Pour rappel, le Forum international Afrique Développement  a été créé par le groupe Attijariwafa bank en 2010, sous l’impulsion de son actionnaire de référence la SNI. Quant au Club Afrique Développement, il a vu le jour l’année dernière, à la demande des participants des précédentes éditions

LAISSER UN COMMENTAIRE