Nouveau prêt de la BEI pour décongestionner le Grand Casablanca

L’institution de financement de l’Union européenne octroie 80 millions d’euros à l’ADM

0
304

La Banque européenne d’investissement (BEI) annonce avoir consenti un prêt d’un montant de 80 millions d’euros en faveur de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) en vue de soutenir la décongestion de la circulation dans le Grand Casablanca.

En effet, un nouvel accord de financement a été signé récemment entre la BEI et l’ADM. Accord qui traduit « la volonté de la BEI de soutenir un secteur clé de l’infrastructure marocaine », a indiqué l’institution de financement de l’Union européenne précisant qu’il s’agit du 10ème scellé entre les deux parties. 

Cet accord intervient dans le cadre du mandat externe de l’Union européenne dont l’un des objectifs est de financer des investissements dans des projets clés d’infrastructures, peut-on lire dans un communiqué publié récemment précisant qu’«il représente près de la moitié de l’enveloppe budgétaire que nécessite la réalisation de ce projet ». 

« Ce prêt répond à la volonté de l’Europe d’accompagner le développement de l’infrastructure marocaine. Il contribuera à améliorer directement la mobilité et la qualité de vie dans une grande ville comme Casablanca»,  a déclaré la vice-présidente de la BEI, Emma Navarro. 

En effet, selon la Banque de l’Union européenne, « l’objectif de cet accord est de financer les travaux de triplement de l’autoroute Casablanca sur 57,5 km visant à décongestionner la circulation du Grand Casablanca, à améliorer les conditions de transport, à développer la mobilité et à renforcer la sécurité routière au Maroc ». 

Dans son communiqué, la BEI a aussi expliqué que ce financement porte sur les travaux de triplement de l’autoroute Casablanca-Berrechid sur 25,8 km ainsi que la construction de l’autoroute de contournement de Casablanca sur 31,7 km, précisant que ce projet s’inscrit dans le cadre du « Schéma d’armature autoroutier national » qui vise le développement du réseau routier du Royaume. 

« Nous nous réjouissons, en tant que banque de l’Union européenne, de pouvoir continuer à soutenir la compétitivité du Maroc, avec lequel nous fêtons nos quarante ans de coopération, en améliorant les connexions sur son territoire, offrant ainsi à sa population gains de temps, baisse des coûts du transport et sécurité routière accrue », a souligné Emma Navarro. 

De son côté, le directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, Anouar Benazzouz, a salué la participation de la BEI au financement du triplement des autoroutes de Casablanca Berrechid et du contournement de Casablanca. 

Pour lui, le financement de la BEI  à la décongestion du grand Casablanca traduit « une reconnaissance du professionnalisme et de la crédibilité des projets entrepris par ADM ». Et pas que : c’est aussi « une participation de la BEI dans un projet d’envergure mené par ADM qui va permettre de soutenir le développement de la métropole de Casablanca, d’améliorer la fluidité du trafic et de renforcer la sécurité des usagers», a-t-il souligné. 

A noter que le Maroc, qui est le deuxième plus important bénéficiaire des financements de la BEI parmi les pays voisins du sud de l’Europe avec 25% des investissements totaux de la banque dans la région, a reçu depuis 2007 quelque 5 milliards d’euros d’investissements destinés à la mise en œuvre de nouveaux projets dans des secteurs clés de l’économie marocaine. 

Des investissements qui ont, pour l’essentiel, permis de soutenir d’importants projets dans des domaines tels que le transport urbain, l’énergie, le secteur privé, l’eau et l’assainissement, et l’éducation des jeunes. 

Pour rappel, la BEI est le premier prêteur multilatéral et le principal bailleur de fonds de l’action en faveur du climat dans le monde.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE