Mycke Styll, la nouvelle vitrine musicale congolaise en France

Le défi du rappeur Mycke Styll

0
241

Avec « Casino Royal » son nouvel album, le jeune rappeur congolais Mycke Styll passe à la vitesse supérieure. Créer un projet artistique qui s’inspire des rythmes et danses qui interpellent le quotidien de la nouvelle génération, tel est le défit que s’est lancé Mycke Styll depuis 2001 avec la création de son groupe BZM Seleeck suivi de la sortie de son premier maxi single autoproduit et distribué par Musicat, intitulé « Maman » .

Une avancée dans l’expression de la créativité. 
Grâce au maxi single « Maman », Mycke Styll trouve le chemin de la scène. Il se produit sur plusieurs podiums à travers la France où il est chaleureusement accueilli. Dans la foulée, il sort encore en autoproduction les maxi singles « description » et Sexy love ». C’est un tourbillon de couleurs et d’influences multiples qui font entrer le public dans un monde de joie et de rêve. Le succès est bien là.
Mycke Styll, le public, tous ensemble vers une nouvelle ère.

De là, Mycke Styll commence à s’imposer dans le milieu du Rap français et surtout dans le sud-ouest de la France, précisément à Bordeaux où ses fans le surnomme : « Le Best du sud-ouest ». Toutes les rencontres sont bien des moments où se joue la cohésion avec le public ; où opère la transe rythmique.

« Casino Royal » : la consécration 
En s’entourant des grands noms de la scène du rap français, en faisant des featuring avec des artistes tels que : Alibi Montana, Ol’Kainry, Jango Jack, Jack Brown, Poisson, Kamnouze, Audrey Valorzy Lynsha et Kouyat, l’album « Casino Royal » a pris une dimension internationale. Les différentes articulations, la danse, la musique, placent Mycke Styll au sommet de son art.

« Ça le fait », un des titres phare de l’album a donné lieu à un clip dans lequel apparait les élus de l’agglomération bordelaise : comme Alain Juppe, Bernard Seurot, Alain Cazabonne et Noël Mamère, maires de Bordeaux, de Burges, de Talence et de Begles qui se sont laissés persuader de participer à la réalisation de ce clip produit par l’association « The Pure Héritage La Félicité ». Une association dont Mycke Styll est l’ambassadeur et qui lutte contre la pauvreté, la délinquance juvénile et autres fléaux. Ce qui montre l’implication du jeune rappeur auprès des jeunes de l’agglomération bordelaise.

Avec le nouvel album « Casino Royal » produit par son propre label Max One, la consécration de Mycke Styll ne s’est pas fait attendre, ceci après plusieurs années de rude labeur. Notons que « Casino Royal a été enregistré entre Bordeaux, Paris et Miami, pour obtenir en même temps une belle collection des clips sur fond des rythmes métissés. Enfin, Mycke Styll démontre dans son travail que le rap est bien le genre de musique qui peut apporter à la jeunesse un message positif.

Qui est Mycke Styll ?
De son vrai nom, Mycke Styvens Nse, – mais beaucoup connu par Mycke Styll, son nom de scène – est originaire du Congo-Brazzaville. Il a fait ses premiers pas en musique à l’âge de sept ans à Noisy Le Grand en France. De retour à Brazzaville au Congo, à l’âge de douze ans, il participe à plusieurs concours de danse et de musique Hip Hop avec des groupes locaux. A seize ans, il revient en France et s’installe Corbeil-Essonnes, en banlieue parisienne. En dépit de son jeune âge, il côtoie les plus grands noms du Rap français comme ceux du secteur A. Il ne manque pas une occasion pour ainsi propulser son talent, vers de nouvelles sphères. Artiste polyglotte, Mycke Styll, parle et chante aussi bien en français, en anglais et en langues vernaculaires du Congo.

LAISSER UN COMMENTAIRE