Musique: Nasr Mégri clôture sa tournée européenne

0
462
Nasr Mégri

Maroc. Décidément, Nasr Mégri a de quoi se réjouir. Le rêve de tout musicien qui se respecte, son groupe et lui sont en train de le vivre.  Le mousquetaire de la world music, fils de Hassan Mégri, membre fondateur du mythique groupe les Frères Mégri, vient d’entamer une tournée européenne où il a dévoilé les meilleurs tubes de son dernier album « Sa3a Dour».

A peine le temps de souffler après une longue tournée nationale où il a participé à bon nombre de festivals, Nasr Mégri vient de clôturer sa tournée européenne notamment en  France, Allemagne, Hollande et Belgique.

Lors de cette tournée, qui s’inscrit dans la cadre de la promotion de son dernier album «Sa3a Dour», le challenger de la world music a donné des concerts inoubliables. Ces  concerts prouvent  aussi que la scène demeure le terrain de jeu préféré de Nasr Mégri qui doit sa réputation aussi à la qualité de ses prestations scéniques généreuses et bien travaillées.

Sa tournée européenne où  le chanteur, musicien  et compositeur  a encore conquis le cœur  du public, a été marquée aussi par des passages radiophoniques notamment Radio Monte Carlo Doualiya, Radio Beurre FM, Radio Soleil, Radio Orient, Radio Arabel et Radio Utrecht… Efficace, soigné et tranchant, cet album « Sa3a Dour» célèbre l’identité plurielle du Maroc, entre autres messages socioculturels, historiques et humanitaires, doublés d’une vision tout à fait futuriste.

Groove accentué, mélodies efficaces et vocal magnifié, Nasr Mégri fait foi d’une qualité artistique à la fois authentique et généreuse. Bref, le temps d’une tournée, le chanteur a prouvé qu’il a tout d’un véritable challenger de la world music arabe.

D’autre part,  il a profité de son séjour à Paris pour rencontrer, en tant que vice-président du  Comité national de la musique (CNM), la Secrétaire générale du CIM (partenaire officiel de l’Unesco) dans le but de discuter des nouveaux projets du CNM de l’année 2018.  Actuellement sur le chemin de la réussite et de la consécration, Nasr Mégri a ouvert la voie à l’ère de la chanson arabe universelle en ajoutant sa touche personnelle au niveau de la création et de l’interprétation.

Le  jeune chanteur de la tribu des monstres de la musique marocaine, les frères Mégri, propose  à travers ses chansons une fusion vectrice d’opinions politiques et sociales. Une impressionnante série de titres à tiroir. Malgré c ce succès,  Nasr reste modeste et dit avoir bien l’intention de continuer à cravacher.

Parcours d’un passionné de musique

Natif de Rabat en 1992, Nasr Mégri a poursuivi une formation musicale académique au Conservatoire de musique et de danse de Rabat (solfège, guitare et piano). Après des apparitions au lycée pour marquer des événements nationaux et d’autres en rapport avec la cause palestinienne, le jeune talent se produit pour la première fois devant un plus large public, en donnant un concert à l’occasion de la cérémonie de remise du trophée «Al Farabi» au siège de l’Association Bouregreg en 2008. Puis, s’ensuivent d’autres soirées et passages dans des émissions de radio et télévision, ainsi que des festivals tels «Mawazine», «Été des Ouadayas», «Tamawayt», «Tarab Tanger» et bien d’autres. Entre temps, Nasr Mégri rentre au studio pour l’enregistrement de ses nouvelles compositions. La sortie de son premier CD «Fyoum Lefrah» a été couronnée par un concert-promotion à la Villa des arts de Rabat. En parallèle, l’artiste Nasr Mégri poursuit des études cinématographiques qui lui ont permis de réaliser plusieurs courts métrages et de participer en tant qu’acteur au long métrage «L’Anniversaire» de Latif Lahlou. Nasr entame l’année 2014 avec la sortie de son deuxième Album «Winek». Trois ans plus tard,  Il sort un troisième opus «Sa3a dour».

L.M

LAISSER UN COMMENTAIRE