Musique : Lancement de la 10ème édition du FESPAM à Brazzaville

0
567
Le président Sassou Nguesso lançant l'édition du Fespam.

«Je déclare ouverte la 10ème édition du Festival Panafricain de la Musique, que la fête commence et qu’elle soit belle», a dit le président de la république du Congo, M. Denis Sassou Nguesso, le 18 juillet 2015 à Brazzaville.

Cette édition qui a eu lieu sous le thème : «La dynamique des musiques africaines dans la diversité des expressions culturelles» va regrouper pendant une semaine plusieurs artistes venus du monde. Ces artistes musiciens ont commencé à se produire sur un podium géant monté dans l’historique stade Félix Eboué pris d’assaut par de milliers d’amoureux de la musique.

Le maire de la ville de Brazzaville, M. Hugues Ngouolondélé a ouvert le bal des interventions à travers son mot circonstanciel de bienvenue. Le maitre de cérémonie, M. Bienvenu Boudimbou, a ensuite invité le président du Conseil international de la musique, M. Paul Dujardin à monter sur le podium pour saluer l’événement et le chef de l’Etat en présence du parrain Manou Dibango et de la marraine Yamina Benguigui.
Le grand chancelier des ordres a de ce fait lu le décret signé par le Chef de l’Etat portant sur la décoration de quelques personnalités ayant contribué au rayonnement de cet événement. Le chef de l’Etat a ensuite procédé à leur décoration. Ainsi, le ministre de la culture et des arts, M. Jean Claude Gakosso ; le commissaire général, M. Dieudonné Mouyongo et d’autres ont été décorés. Le ministre de la culture et des arts a clos cette série de discours en déclarant que l’Afrique doit agir dans tous les azimuts en faveur de la créativité artistique, de l’innovation esthétique, de cet art populaire sans frontière qui est la musique face aux défis multiples de la mondialisation avec ses effets parfois pervers.

Gabriel Mwèné Okoundji et Dieudonné Niangouna sur le podium
Les lauréats du grand Prix des arts et des lettres du président de la République pour l’année 2014, à savoir, le poète Gabriel Mwèné Okoundji vivant à Bordeaux en France dans la section littérature et récemment citoyen d’honneur de sa ville de résidence et le dramaturge et metteur en scène, Dieudonné Niangouna, dans le domaine de l’art, ont reçu leur prix des mains du président de la république.
Ce prix a une valeur de 10 millions de francs CFA et récompense les talents artistiques et littéraires au Congo.

L’ambiance de la scène
C’est le groupe cubain Aragon dont le pays est invité d’honneur qui a ouvert le podium. La Charanga a occupé la scène. Il sied de noter que cet ensemble musical a une expérience de 70 ans. Manou Dibango est monté sur cette scène pour accompagner l’orchestre avec son saxophone. Puis ont suivi les artiste Doudou Copa du Congo, Sira Kouyaté du Mali, Zaïko Langa-Langa et Werrason de la république démocratique du Congo (RDC) et J. Martin.
Le Fespam est une grande manifestation culturelle et scientifique biennale qui vise essentiellement la promotion de la musique du continent africain et de sa diaspora dans sa triple dimension traditionnelle, moderne et religieuse.
La première édition du FESPAM a eu lieu 9 au 16 août 1996 sous le thème «la musique africaine au service du développement et de la paix ».

LAISSER UN COMMENTAIRE