Musique: Ladis Arcade a le vent en poupe

0
801

Le chanteur congolais vient d’inscrire à son palmarès un nouvel album “Butûmbu” (Le destin), prouvant ainsi sa capacité de monter en force. Du haut de ses 8 ans de carrière, l’artiste a déjà franchi quelques paliers. Reconnu dans le milieu musical de la diaspora congolaise, il enchaîne les projets prometteurs.

Ingénieur agricole de formation, personne n’aurait parié sur Ladis Arcade lorsqu’en 1997. Du fait des guerres civiles à Brazzaville, il s’installe en France et fait ses armes dans le monde de la musique, puis il s’en est enfui. Il a conquis depuis la sphère de l’art musical contemporain.

Depuis, la sortie en 2010 de son premier single “La terre ma patrie”, des prestigieuses maisons de disque lui ont ouvert leurs portes, notamment les éditions Cyriaque Bassoka. Un accompagnement en l’échange d’un contrat d’exclusivité pour la disponibilité de ses albums en téléchargement sur toutes les plateformes. Le grand bain. Celui d’un art de qualité, et conceptuel, dans lequel il semble s’épanouir.

Comme pour ses précédents et brillants opus “Bidilu” (Prix “Tam-Tam d’or” 2013) et “Lusséndé” (2015), “Butûmbu” (Le destin) est un album aux multiples sonorités dans lequel on trouve un mix des styles aux influences musicales diverses. Il excelle surtout dans la distraction, mais invite aussi à la méditation sur plusieurs aspects de la vie courante.

De son vrai nom Ladislas Arcade Mboungui Bokassa, Ladis Arcade est né à Pointe-Noire au Congo-Brazzaville, d’une famille chrétienne. Chrétien pratiquant, Arcade a participé activement dans les activités de sa paroisse où il fut enfant de chœur, catéchiste et dont la présence était indispensable pour chanter.

Après sa scolarité à Pointe-Noire, il satisfait au concours d’entrer au Lycée agricole à 17 km de Brazzaville. Il obtient le bac et bénéficie d’une bourse d’Etat pour étudier en France où il termine ses études de Technicien supérieur agricole suivie d’une spécialisation en volailles.

La guerre de 1997 à Brazzaville l’empêche de retourner au Congo. Il décide alors de s’installer dans la région Bretagne où il travaille et vit avec sa famille.

Au programme de la forte campagne promotionnelle de son nouvel album, Ladis Arcade a depuis le mois de juin passé sur plusieurs radios et télévisions. Précisément sur : La Voix de l’Amérique “Le Journal Kréyol”,  Télé Sud Emission “Afro night”, 23 juin La Voix de l’Amérique (pendant le journal en français), 25 juin RFI émission “Couleurs Tropicales, Africa n°1, Radio Web antillaise et le 7 juillet, Ziana TV (Web).

A noter qu’il sera le 14 juillet en concert live et gratuit à la Guinguette Africaine de Suresnes sur l’esplanade du Mont-Valérien. Enfin le 18 juillet voyage promotionnel aux Etats-Unis.

Distribué par Cyriaque Bassoka, l’album “Butûmbu” (Le destin) est déjà disponible en téléchargement et streaming sur les plateformes ITunes, Deezer, You tube Qobuz, Amazon… Et dans les bacs à partir du 14 juillet 2018.

Clément Ossinondé

LAISSER UN COMMENTAIRE