Musique chrétienne: décès à Kinshasa de la chanteuse Marie Misamu

0
3671

Le monde musical congolais est en deuil. La chanteuse chrétienne de Gospel congolais Marie Misamu est décédée samedi 16 janvier soir aux environs de 19h, à l’âge de 41 ans. Selon diverses sources concordantes en provenance de Kinshasa, elle serait décédée à la suite d’un malaise. Une triste nouvelle pour les mélomanes de la musique congolaise en général et le Gospel congolais en particulier.

Selon Eric Mvula, un cousin de la chanteuse joint au téléphone par Radio Okapi, la Sr Marie Misamu se trouvait à une retraite de prière quand elle a ressenti des « malaises ». Conduite à l’hôpital de l’amitié sino-congolaise à Ndjili, elle a rendu l’âme le même jour vers 19 heures.
La nouvelle, qui a fait le tour des réseaux sociaux congolais avant même la confirmation de son décès, a beaucoup ému la blogosphère qui a multiplié des initiatives pour rendre hommage à une dame qui aura marqué son temps et de nombreux fans.
« Marie Misamu fut la preuve d’une grande abnégation et de l’amour de son métier. Ceux qui l’ont côtoyée retiennent d’elle une véritable bosseuse, ses origines modestes ont sans doute forgé en elle l’esprit d’une vraie battante », témoigne Tshangu.com.

Amie de la défunte, Nathalie Makoma a exprimé ses regrets en ces termes : « la tristesse m’envahit. Je manque des mots. Je suis sous le choc et je deviens muette. Marie Misamu tu étais une icône du gospel. Tu étais mon amie et tu aimais tout le monde. Tu aimais ta musique. Tu respirais le gospel et tu l’avais dans le sang. Aujourd’hui, tu es partie pourquoi ? ».
Dans son message d’hommage, écrit en lingala et traduit en français par Universfm.org, Nathalie Makoma ajoute : « nous avons encore besoin de toi. Nous avons encore envie d’entendre ta voix. Mes larmes se sèchent. J’ai beaucoup pleuré et je pleure toujours. Que ton esprit repose en paix au nom de Dieu tout puissant ».
C’est à partir de 11 ans que Marie Misamu commence véritablement à ressentir le désir de se mettre à la musique. Bien qu’encore jeune, sa douce et mélodieuse voix séduit déjà son entourage qu’elle gratifie de temps en temps de magnifiques interprétations.
« Elle avait l’habitude de jouer le rôle de chanteuse en chantant devant ses amis et compagnons de classe qui se réunissaient autour d’elle après l’école », rapporte Godieu.com. Avant de développer quelques années plus tard un style unique qui confirmera son talent naissant et surtout tout le bien que l’on pense d’elle.
Révélée par l’évangéliste Débaba, la sœur Marie Misamu se distingue véritablement sur la scène artistique avec la sortie de son premier album qui rencontrera un vif succès.
Née le 16 novembre 1974, la Sr Marie Misamu quitte cette terre en laissant derrière l’image d’une femme battante qui aura fait chanter et même pleurer bien de frères et sœurs par sa voix et ses titres mélancoliques. Une étoile s’en est allée !

LAISSER UN COMMENTAIRE