Pour le MPDC, la RDC entre dans une transition exceptionnelle de la justice qui va mettre fin à la barbarie et à la crise

0
2783

TRIBUNE. La République Démocratique du Congo entre dans une transition exceptionnelle de la justice qui va mettre fin à la barbarie et à la longue crise multiforme

Les actes de violence graves et prémédités comme les scènes de barbarie terribles pour terroriser la population sont des signes indéniables de la fin de tout régime dictatorial. Les violences folles et insensées du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018 montrent que nous sommes entrés dans une transition exceptionnelle et incontournable préparée depuis 2012. On ne se moque pas de Dieu, ce que l’homme a semé, c’est ce qu’il va récolter.

Le pouvoir illégitime a décidé lui-même de mettre fin rapidement à son aventure. Il ne peut en être autrement. Bientôt, le plus long deuil national de notre histoire prendra fin, car la République Démocratique du Congo entre dans une transition exceptionnelle de la justice qui va mettre fin à la barbarie et à la longue crise multiforme.

Le Mouvement pour la Paix et le Développement du Congo (MPDC) réaffirme son appui au Comité Laïc de l’Eglise catholique qui organise des marches pacifiques, dénuées de la moindre violence, appelant aux valeurs d’amour, de fraternité, de justice et de solidarité de notre Dieu. Il réaffirme aussi son soutien à Son Eminence le Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA engagé dans l’action d’un bon Pasteur qui veille au bien de brebis que le Seigneur lui a confiées.

Il est clair que toute l’Eglise ne peut être que du côté des opprimés, de tous ceux qui souffrent. L’Eglise ne peut pas être neutre, car elle porte la lumière qui indique le bon chemin et révèle les œuvres des ténèbres. La neutralité, dans le cas de la grave crise congolaise, rime avec complicité.

On ne peut pas être neutre devant les crimes, massacres, injustices et souffrances atroces de son peuple. Une expression dit : « Qui ne dit mot consent ». Il ne s’agit pas aussi de l’application insensée du principe de la laïcité. La laïcité n’est pas du laïcisme. Le MPDC dira toujours non à la laïcité des ténèbres, du mensonge, du renoncement et de la destruction de notre identité profonde et de nos grandes valeurs spirituelles de l’amour, de la justice, de la fraternité, de l’égalité, de la cohésion sociale et de la solidarité.

  1. Une transition exceptionnelle de la justice arrive en République Démocratique du Congo

Comme ne cesse de le souligner le Président National du MPDC, Mr Armand MAVINGA TSAFUNENGA, c’est la justice qui élève une nation et affermit le pouvoir. Il y a un temps pour toute chose. Les voies de la justice sont souvent incompréhensibles pour les criminels et les dictateurs. Le  chemin  de  la  justice est incontournable pour bâtir le Grand Congo du XXIème siècle cher au MPDC.

Une transition exceptionnelle de la justice va se mettre en place dans notre pays. La République Démocratique du Congo apprendra au monde les grandes valeurs de la justice en tant que valeur clé de notre démocratie, appelée à être la démocratie du « Muntu » entendu comme un génie pensant. La démocratie de la tête en tant que siège de l’intelligence, du génie et de la sagesse.

Dans « Muntu », il y a « ntu » qui signifie tête en Kikongo ; il renvoie à « mutu » qui signifie selon la prononciation « tête » ou « être humain » en Lingala. La démocratie du Muntu est donc la démocratie d’une grande humanité et d’un humanisme exemplaire, une démocratie qui fait appel au génie propre d’un peuple.

Les aveugles ne peuvent pas comprendre, car ils comprendront après ce que signifient les marches qu’organisent les enfants de Dieu depuis le 31 décembre 2017 en République Démocratique du Congo. Vous pouvez empêcher les corps de marcher en tirant sur eux et en lançant du gaz lacrymogène, mais vous ne pouvez pas empêcher l’esprit de marcher. C’est l’Esprit qui va libérer bientôt le peuple congolais. Cet Esprit est fondamentalement l’Esprit inaliénable de la Justice. L’Esprit est en train de marcher chaque jour, mais qui le voit ?

2. Le MPDC appelle à l’unité spirituelle du Peuple Congolais

La trompette de l’histoire a sonné et le Peuple Congolais n’a pas droit à l’erreur en ce moment prophétique qui lui est donné de se mobiliser et d’entreprendre sa marche victorieuse de la libération. Avant toute chose, il nous faut une unité spirituelle pour être en harmonie avec les grandes énergies que nous dépensons pour la libération de notre pays. Nous devons développer l’Esprit Congolais par excellence et de l’excellence.

C’est ainsi que le MPDC réaffirme qu’il est fidèle à sa vision de réconcilier le peuple congolais avec Dieu, avec lui-même, avec son sol, son sous-sol et tout son espace, avec ses ancêtres, avec les peuples voisins et les peuples du monde.

Le MPDC entend créer, développer et forger l’Esprit Congolais, un esprit patriotique, créateur, novateur, rénovateur, pacificateur, conciliateur, fraternel, protecteur et solidaire. L’Esprit Congolais est indispensable pour la construction d’une Grande Nation Congolaise au cœur de l’Afrique. Cet esprit doit être le socle de l’unité de tous les Congolaises et Congolais.

3. L’heure est grave et le MPDC appelle à la vigilance et à la mobilisation tous azimuts

Quand on tire sans état d’âme sur les enfants de Dieu qui marchent pacifiquement, quand on viole les lieux de culte, ce que la situation est grave. N’oublions jamais la gravité de cette situation qui nous impose de compter d’abord sur nous-mêmes, plutôt que sur qui que ce soit. Faisons attention pour ne pas être distraits par des discours démagogiques et mensongers.

Les violences du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018 montrent bien que nous sommes déjà dans une situation de chaos bien préparé et il n’y aura pas du tout des élections en décembre 2018. La communauté internationale le sait, mais ne prend pas le risque de l’affirmer. Il n’y aura pas d’Accord de la Saint-Sylvestre bis, mais il y aura bien une transition exceptionnelle de la justice voulue par le peuple en République Démocratique du Congo.

Cette transition exceptionnelle de la justice sera une transition d’un changement profond qui met fin à l’ancien Congo afin que commence le nouveau Congo attendu par tous dans le concert des nations libres, prospères et démocratiques.

Fait à Paris, le 23 janvier 2018

Dr Patrick MBADU MAKANI KUMBU
Secrétaire National du MPDC
chargé de la Santé et de la Qualité de Vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE