Le MPDC condamne les violences du 31 décembre 2017 et le terrorisme d’Etat en République Démocratique du Congo

0
2959

Le Mouvement pour la Paix et le Développement du Congo (MPDC) condamne les violences du 31 décembre 2017 et le terrorisme d’Etat en République Démocratique du Congo.

Le Mouvement pour la Paix et le Développement du Congo (MPDC) condamne fermement les violences qui ont été perpétrées contre la population congolaise, notamment chrétienne, qui manifestait pacifiquement le 31 décembre 2017 pour dénoncer le non respect de l’Accord de la Saint-Sylvestre par le régime illégitime et dictatorial en place. Le MPDC dénonce le terrorisme d’Etat instauré par ce régime barbare pour rester au pouvoir.

La liberté religieuse est sacrée et la violation barbare des lieux de culte est une abomination que ne peut pas commettre un « Muntu » entendu comme un génie pensant. Les crimes commis le 31 décembre étaient prémédités comme le terrorisme d’Etat qui s’ensuit. Aucun crime ne restera impuni en République Démocratique du Congo et le sang de nouveaux Martyrs du 31 décembre 2017 est en train de crier très fort pour la justice visible et invisible.

Le MPDC présente ses condoléances les plus émues à toutes les familles éprouvées et à toute la communauté catholique. Comme avant la marche, il réaffirme son soutien total aux laïcs catholiques et à Son Eminence le Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA.

  1. La trompette de l’histoire a déjà sonné le 31 décembre 2017 pour le pouvoir illégitime et dictatorial en République Démocratique du Congo

La trompette de l’histoire a déjà sonné le 31 décembre 2017 pour le pouvoir illégitime et barbare en République Démocratique du Congo. Les derniers fondements de ce pouvoir sont ébranlés. Il n’y aura pas d’Accord de la Saint-Sylvestre bis. La République Démocratique du Congo est donc entrée de fait dans une transition exceptionnelle sans Mr Joseph Kabila. Toutes les institutions sont hors mandat et réputées démissionnaires. Le terrorisme d’Etat qui est instauré ne changera pas cette réalité.

  1. La justice est incontournable en République Démocratique du Congo.

La réponse ferme de la justice sera donnée à nos martyrs. Le Grand Congo que va bâtir le Mouvement pour la Paix et le Développement du Congo (MPDC) avec le Peuple Congolais sera un pays exceptionnel de la justice, car, comme le souligne sans cesse son Président National, Mr Armand MAVINGA TSAFUNENGA, c’est la justice qui élève une nation et affermit le pouvoir.

Personne ne peut violer de manière barbare un lieu de culte, un lieu où l’on évoque le nom de l’Eternel sans qu’il n’y ait des conséquences. Le Peuple Congolais est un peuple croyant et l’attaquer dans sa liberté religieuse est un défi historique. Le pouvoir illégitime et dictatorial vient d’écrire une des pages les plus sombres de notre histoire. Personne n’effacera ce qui vient de se passer le dimanche 31 décembre 2017. Empêcher la population d’entrer à l’Eglise ou de prier, jeter le gaz lacrymogène à l’intérieur de l’Eglise et tirer à balles réelles sur les enfants de Dieu qui prient et revendiquent pacifiquement, c’est un acte inqualifiable qui aura des conséquences très graves pour leurs auteurs. Qui vivra verra. 

Fait à Paris, le 06 janvier 2018

Dr Patrick MBADU MAKANI KUMBU

Secrétaire National du MPDC chargé de la Santé et de la Qualité de Vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE