Mort du chanteur congolais Pépé De Guimaraes, alias Bipoli na fulu

La planète rumba-rock est particulièrement affligée par la mort du chanteur.

2
2950
Le chanteur Pépé De Guimaraes, alias Bipoli na fulu

Bipoli na Fulu, ancien chanteur emblématique et cofondateur des orchestres Viva la Musica (1977) et Victoria Eleyson (1982), est mort, le dimanche 01 octobre 2017 à Paris (France), des suites d’une longue maladie.

Né dans la mouvance de la rumba rock alternatif de Papa Wemba et Viva la Musica, Bipoli na Fulu est devenu l’un des chanteur les plus populaires des années 1977 à 1985, en mélangeant savamment rumba, rock, folk, et diverses mélodies.

« Zengo Luzizila » (Viva la Musica), « Amisi Clara » (chantée avec Dindo Yogo et King Kester Emeneya/Viva la Musica), « Kapangala » (Viva la Musica), « Bosey 1er « (Victoria Eleison) sont ses plus grands succès.

En France depuis 1985, grâce à Papa Wemba qui a assuré son déplacement, Bipoli a depuis, opté pour une carrière solo qui a duré jusqu’à sa disparition.

Nombreux hommages sur les réseaux sociaux 

Dès l’annonce de sa mort, les réactions se sont multipliées partout en République démocratique du Congo, en Afrique et en France, les réseaux sociaux saluant la mémoire d’une grande vedette de la chanson congolaise.

« Je suis né chanteur. C’est un don de Dieu. La chanson coule dans mes veines. Je ne peux m’en passer. Si vous posez la question à n’importe quel chanteur, il vous donnera la même réponse », a déclaré Bipoli, lorsqu’il a repris à chanter, il n’y a pas si longtemps, en dépit de son état de santé.

La planète rumba-rock est, en toute logique, particulièrement affligée par la mort du chanteur.

Adieu l’artiste

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE