Médias : Le Premier ministre annule les notes de nomination de trois directeurs centraux

0
1712

Par note de service numéro n°0105/PM-Cab, le Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba, a procédé à l’annulation des nominations opérées par le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungala.

Cette note fait observer que les nominations de la directrice de l’information, de la directrice de la production à la direction générale de la télévision nationale congolaise et du directeur de radio Brazzaville sont annulées, conformément aux dispositions des articles 3 et 4 de la loi n°2-2018 du 5 février 2018, déterminant les modalités de nomination aux hauts emplois et fonctions civiles et militaires et celles du décret n°2018-350 du 10 septembre 2018 portant délégation de pouvoir de nomination aux ministres à certains emplois et fonctions.

«En raison de l’illégalité des nominations, je vous demande de les retirer et de vous conformer à la procédure règlementaire en la matière», écrit le Premier ministre, procédant à l’annulation de ladite note.

Le ministre de la communication avait nommé, le 12 décembre à Brazzaville, deux jeunes femmes, Aline France Etokabeka et Nevy Chrisnelle Moundelé-Ngolo, respectivement aux fonctions de directrice de l’information et de directrice de la production. La seconde remplaçait  monsieur Lazare Bourangon, appelé quant à lui à d’autres fonctions.

Le ministre avait aussi nommé messieurs Bruno Mienahata comme chef du service de la rédaction en français, Antoine Ambenza M’okia, aux fonctions de chef du service du journal télévisé et Brice Aristide Benza assurait la coordination des actualités.

Sur la même lancée, Mme Bibiane Itoua était chargée des fonctions de chef de service politique tandis que Naul Anoluch Ngobi Lendzo gérait le service administratif et financier à la direction interdépartementale de Pointe-Noire.

Ces nominations ont eu lieu au lendemain du décès inopiné du Directeur de l’Information de la  télévision nationale du Congo, «Télé Congo»le 28 novembre 2019 à Brazzaville.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE