Médias : Bientôt une radio citoyenne des jeunes à Brazzaville

0
252
Les Ministres Destinée Hermella Doukaga et Thierry Moungalla (centre).

Les ministres de la Jeunesse et de l’éducation civique, Destinée Hermella Doukaga et son collègue de la communication, Thierry Moungalla, ont procédé le 13 février 2017 à Brazzaville, au lancement du projet de création de la radio citoyenne des jeunes à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la radio sur le thème : « La radio c’est vous » en présence des représentants de l’Unesco et du Systèmes des Nations Unies.
Destinée Hermella Doukaga a dit en substance que cette radio est un outil de communication, de conscientisation aux vertus de la paix, de la morale citoyenne pour le progrès de notre pays. Le projet est soutenu par le fonds japonais à environ 70 millions de FCFA et le matériel technique devant ravitailler ce projet a couté 25 millions FCFA.
Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Thierry Lézin Moungalla, a quant à lui, rappelé que, la radio peut et est sûrement un outil pédagogique mais aussi de lutte sociale et de résistance, promettant de revisiter l’action des dizaines de radios
locales que compte le Congo.
L’initiative de création de cette radio communautaire est pilotée par le gouvernement du Congo avec l’appui de deux agences du système des Nations unies notamment le Pnud et l’Unesco.
La radio des jeunes entend créer un espace d’expression des jeunes sur les sujets ayant trait à la lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent des jeunes, les valeurs morales et civiques, la citoyenneté, le vivre ensemble, la lutte contre les violences scolaires, la discrimination à l’égard des femmes, la tolérance, la protection de l’environnement, le développement durable, les droits humains, l’entreprenariat des jeunes, l’éducation sexuelle et la reproduction ainsi que le dialogue interculturel et religieux.
Le matériel radiophonique devant alimenter cette radio a été réceptionné par le Réseau national des radios locales et communautaires du Congo qui est du reste le partenaire technique dans la mise en œuvre du projet.
Sur le plan technique, quinze journalistes sont actuellement formés pour le compte de cette radio qui sera implantée dans l’enceinte de l’Institut national de recherche et d’action pédagogique (Inrap).
Notons que les  fréquences d’émission seront attribuées par le Conseil supérieur de la liberté de communication.
L’objectif de la célébration de cette journée vise à sensibiliser le grand public et les médias sur la valeur de la radio et  encourager les décideurs à développer l’accès à l’information par le biais de la radio.
Au Congo, cette commémoration consiste à informer le public sur le rôle que peut jouer la radio dans l’éducation des jeunes et la promotion des valeurs de citoyenneté, du vivre ensemble, l’égalité des genres et la liberté d’expression.
Dans la phase de mise en œuvre de ce projet, le directeur de l’Inrap, Thomas Makosso, a assuré que son institut sera le partenaire pédagogique pour les animateurs de cette radio afin d’assurer aux jeunes la maîtrise des concepts, des contenus à partager à travers
leurs émissions.
Il sied de rappeler que la Journée mondiale de la radio avait été proclamée au cours de la 36ème Conférence générale de l’Unesco sous la recommandation de son conseil exécutif.

LAISSER UN COMMENTAIRE