Des Marocains pressentis pour la mise en service du réseau de la RATP à Ryad

L’opérateur français compte recruter 3.000 conducteurs

0
1038
Le Groupe RATP, cinquième opérateur mondial de transport urbain, souhaite recruter des profils marocains pour assurer la mise en service du premier réseau de bus de la capitale saoudienne, Ryad. 
Filiale du Groupe RATP, RATP Dev a récemment décroché le contrat d’exploitation du premier réseau de bus de Riyad. C’est dans ce cadre que l’entreprise s’est fixé comme mission d’identifier plusieurs milliers de profils pour assurer la mise en service du projet dont les besoins sont très importants.
En effet, plus de 3.000 conducteurs et de 200 à 300 managers dans un large éventail de métiers (exploitation, maintenance, qualité, sécurité, mais aussi marketing, commercial, IT) seront employés afin de piloter plus de 80 lignes de bus qui composeront le réseau de la capitale saoudienne, a indiqué le spécialiste du transport urbain dans un communiqué.
Pour pourvoir ces besoins, RATP Dev souhaite ainsi, en partenariat avec les autorités locales, réaliser à Casablanca une partie importante du sourcing et du recrutement, notamment s’agissant des personnels les plus qualifiés sur les postes de managers, a souligné la même source.
L’opérateur entend ainsi recruter, former et accompagner des jeunes Marocains afin de positionner le Maroc comme un hub de la «Smart Mobility», a-t-on ajouté.
L’enjeu étant aussi de contribuer à développer l’emploi des jeunes Marocains et leur offrir des opportunités de carrière au sein de l’ensemble de ses réseaux, en prenant appui sur les synergies linguistiques et culturelles entre les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, a-t-on soutenu.
Pour le groupe, il ne fait aucun doute que le Maroc, et particulièrement la métropole de Casablanca, dispose d’un potentiel important de jeunes diplômés susceptibles d’être attirés par une opportunité de carrière à l’international.
Comme l’a expliqué Olivier Badard, «le programme de recrutement, de formation et d’accompagnement sera mené localement par Casa Tram, avec le soutien du Groupe RATP et l’ensemble des entités et organismes marocains compétents». Confiant, le vice-président senior de la Business Unit Asie/Moyen-Orient/Afrique du Nord de RATP Dev a rappelé que «Casa Tram, qui a recruté et formé les 570 salariés qui font fonctionner la ligne 1 du tramway de Casablanca, dispose du savoir-faire nécessaire pour identifier et soutenir le développement de compétences de personnes qualifiées, et ce sur toute la chaîne des métiers du transport et des services», a-t-il soutenu.
L’opérateur a assuré que les profils identifiés pour ces futurs postes à Riyad bénéficieront d’une formation approfondie à travers des parcours d’une durée d’un à six mois, d’un suivi individuel de développement de carrière et de l’acquisition d’une expérience solide et à haute valeur ajoutée.
Selon le groupe, ils pourront exporter leur savoir-faire en Arabie Saoudite et participer à faire de la métropole de Casablanca, et du Maroc tout entier, un pôle régional de référence en matière de formation aux métiers de la mobilité durable.
Etant donné que le projet de Riyad est d’une ampleur sans précédent dans la région, Casa Tram souhaite mettre en place à Casablanca une «école de la mobilité durable», capable d’assurer le déploiement de programmes de formation pour de jeunes Marocains intéressés par les opportunités que constitue le développement du futur réseau de Riyad.

LAISSER UN COMMENTAIRE