Maroc: La Toile gonfle les recettes des opérateurs télécoms

Le nombre des abonnés à Internet s’établit à 16,97 millions

0
409
L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a publié récemment les chiffres du secteur des télécoms au titre du premier trimestre 2017 qui confirment l’élan positif du segment Internet dans les réseaux mobiles, essentiellement. 
Cette progression s’est traduite aux niveaux des parcs et des usages, a relevé l’ANRT.
Avec une pénétration de près de 54%, le parc des abonnés Internet s’est établi à près de 18,3 millions à fin mars 2017, ce qui correspond à une hausse annuelle de 26% et trimestrielle de 7%.
« Ces évolutions positives sont essentiellement portées par les réseaux mobiles où le parc des abonnés Internet s’établit à 16,97 millions, enregistrant une progression nette de 1,15 million d’abonnés sur un trimestre. Il marque une croissance annuelle de près de 27,5% et trimestrielle de 7,3% », a indiqué l’agence.
Selon les résultats du secteur des télécoms, le parc Internet mobile 4G atteint 3,4 millions de clients, au 31 mars 2017. Cette évolution représente une hausse de 21% de plus qu’au 31 décembre 2016. Alors que le parc ADSL s’est inscrit dans une dynamique haussière et enregistre une croissance annuelle de plus de 8%.
En ce qui concerne la téléphonie mobile, l’ANRT fait état d’un léger recul du parc de 0,66%, par rapport au premier trimestre de l’année dernière. Selon l’agence, le Maroc comptait 41,78 millions d’abonnés mobiles à fin mars 2017 et aurait ainsi enregistré une pénétration de plus de 123%.
« Ce trimestre confirme l’évolution positive constatée durant les derniers trimestres pour les parcs mobiles postpayés, en raison notamment de la diversification et du lancement de nouvelles offres  par les opérateurs mobiles », a expliqué l’agence précisant que ce parc a atteint près de 3,1 millions d’abonnés, ce qui correspond à une croissance annuelle de plus de 10,5%.
Des chiffres publiés par l’ANRT il ressort aussi que le parc des abonnés mobiles prépayés a atteint 38,68 millions d’abonnés et a enregistré une baisse de près de 1,5% par rapport à mars 2016, en raison notamment de la poursuite des consolidations des parcs prépayés.
Autres enseignements relevés dans sa note, celui du parc des abonnés fixes qui se serait établit à plus de 2 millions dont 258.000 en mobilité restreinte.
A propos du parc, il est important de souligner que celui-ci poursuit sa tendance baissière depuis 2010 et marque une baisse annuelle de 5% par rapport à mars 2016. L’ANRT a attribué cette régression à la baisse du parc de la mobilité restreinte, non compensée par la croissance du parc fixe filaire qui s’est établie à plus de 4% par rapport au 1er trimestre 2016.
Selon le décompte de l’agence,  durant les trois premiers mois de 2017, le nombre de minutes mobiles consommées par client par mois aurait atteint 110 minutes en moyenne à fin mars 2017, au lieu de 112 minutes une année auparavant. Alors que l’usage moyen sortant mensuel se serait stabilisé à 121 minutes pour ce qui est du segment fixe.
Au cours de cette même période, l’agence a aussi relevé que le nombre de SMS échangés,  s’est élevé à 1,56 milliard d’unités, en baisse annuelle de 34%. Le changement d’usage par les consommateurs expliquerait ce déclin, a-t-elle souligné.
Selon l’agence, les prix mesurés par les revenus moyens par minute (ARPM) ont enregistré une quasi-stagnation par rapport à mars 2016.  Ainsi, a-t-elle précisé, « l’ARPM s’établit, pour le segment mobile, à 0,22 DHHT/min à fin mars 2017, en quasi-stabilité par rapport à mars 2016 alors que pour le segment fixe, l’ARPM s’établit à 0,96 DHHT/min (vs 0,97 DHHT à fin mars 2016) ».
Il ressort également des données recueillies par l’ANRT que le revenu moyen par client Internet est resté quasi-stable et s’est établit, au 31 mars 2017, à 25 DHHT/mois (vs 24 DHHT au 31 mars 2016). En revanche, le revenu moyen de l’Internet mobile  a enregistré une hausse de 12% et s’est établi à 19 DHHT/client à fin mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE