Maroc Telecom maintient son leadership

Très bonne performance des nouvelles filiales de l'opérateur de télécom

0
670
En effet, des données rendues publiques récemment par le groupe, il ressort que le résultat net ajusté part du groupe s’est élevé à 5,87 milliards de dirhams, ce qui correspond à une nette amélioration de 4,4%.
« Cette hausse est liée, au Maroc, à la bonne résistance face aux applications VoIP, et à la croissance importante du résultat net des activités à l’international et notamment les nouvelles filiales Moov qui dégagent au global, à fin décembre 2017, un résultat net positif très significatif », a expliqué l’entreprise.
Autre chiffre positif, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) du groupe qui s’est établi à 17,16 milliards de dirhams à fin 2017, soit une hausse de 1,5% (+1,5% à taux de change constant).
Ce n’est pas tout. Maroc Telecom a fait aussi état de la hausse sur l’année de 1,2 point (à taux de change constant) du taux de marge d’EBITDA qui s’est établi à 49,1%.
L’entreprise a attribué cette évolution à d’importants efforts d’optimisation qui ont permis une baisse de 2,3% des coûts opérationnels du groupe ainsi qu’à l’impact favorable de la  baisse des tarifs des terminaisons d’appel mobile dans les filiales.
Signalons aussi que le parc du groupe a connu une progression de 5,5%, à près de 57 millions de clients à fin 2017, grâce à la croissance soutenue des parcs mobile des nouvelles filiales ainsi qu’à la hausse des parcs haut débit mobile et fixe au Maroc.
Parmi les autres chiffres clefs, celui relatif au résultat opérationnel (EBITA) ajusté consolidé du Groupe qui s’est élevé à 10,55 milliards de dirhams à fin 2017.
Cette évolution représente une hausse de 1,2% par rapport à 2016 du fait de la progression de l’EBITDA, a indiqué l’entreprise soulignant que le taux de marge d’EBITA ajusté a progressé, quant à lui, de 0,6 point pour atteindre 30,2%.
A noter, aussi, que les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) ajustés se sont établis à 11,01 milliards de dirhams, en hausse de 3,1% par rapport à fin 2016.
Ce, « grâce à la progression de l’EBITDA, à une bonne gestion du besoin en fonds de roulement (BFR) et malgré la hausse des investissements qui ont représenté 23% du chiffre d’affaires (hors fréquences et licences) sur l’ensemble de l’année », a souligné le groupe.
Signalons toutefois qu’au 31 décembre 2017, la dette nette consolidée du groupe Maroc Telecom a enregistré une hausse de 6,1% pour atteindre 13 milliards de dirhams. Pas de quoi inquiéter l’entreprise qui assure qu’« elle ne représente que 0,8 fois l’EBITDA annuel du groupe ».
Signalons également que le groupe Maroc Telecom a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 34,96 milliards de dirhams, en baisse limitée de 0,8% (-0,9% à taux de change constant).
Selon les précisions du groupe, « la hausse de 2,4% à taux de change constant du chiffre d’affaires des filiales a compensé l’impact au Maroc de la libéralisation de la téléphonie sur IP depuis novembre 2016 et de la baisse des tarifs des terminaisons d’appel. Les revenus des services sortants sont en croissance de 3,7% grâce essentiellement à la hausse des parcs et des usages Data ».
Le groupe a toutefois assuré le retour à la croissance de son CA de 4,3% (+3,3% à taux de change constant) sur le seul quatrième trimestre. Ce, « sous l’effet conjugué de la reprise de la croissance du chiffre d’affaires au Maroc (+2,7%) et de l’accélération de la croissance de celui des filiales (+5,0% à taux de change constant) », a-t-il expliqué.
Pour Abdeslam Ahizoune, président du Directoire de Maroc Télécom, il ne fait aucun doute que la croissance des résultats du groupe Maroc Telecom témoigne de sa résilience et de son agilité à anticiper les évolutions du marché. « Sa grande capacité de maîtrise des coûts et sa politique d’investissement rentable lui permettent d’améliorer ses marges, notamment dans les filiales africaines », a-t-il soutenu notant que plus de 8 milliards de dirhams ont ainsi été dédiés cette année au déploiement des réseaux et à l’introduction des toutes dernières innovations technologiques.
Fort de cette dynamique de croissance rentable, Abdeslam Ahizoune a promis que le groupe « poursuivra en 2018 sa stratégie basée sur l’innovation pour mettre à la disposition de ses clients le meilleur de la technologie et des services».
Concernant toujours les perspectives,   Maroc Telecom prévoit pour l’année 2018 un chiffre d’affaires stable, un résultat opérationnel avant amortissements stable et CAPEX d’environ 23% du chiffre d’affaires, hors fréquences et licences.
Enfin, signalons que le Conseil de surveillance du groupe proposera à l’AG des actionnaires du 24 avril 2018, la distribution d’un dividende ordinaire de 6,48 dirhams par action, en hausse de 1,9% par rapport à 2016.
Représentant un montant global de 5,7 milliards de dirhams, il correspond à 100% du résultat net, a indiqué le groupe ajoutant que ce dividende serait mis en paiement à partir du 5 juin 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE