Maroc: SGMB présente son nouveau plan stratégique de transformation

Nouvelle organisation et nouvelle plateforme de marque de la banque marocaine

0
235
La Société générale est désormais organisée autour d’un directoire comprenant un président, Ahmed El Yacoubi (gauche) et trois directeurs généraux : Mohamed Tahri, Asmae Hajjami et François Marchal.

« 2018 a été une bonne année pour nous en matière d’activités commerciales et financières », a affirmé Ahmed El Yacoubi, président du directoire de la Société générale Maroc (SGMB). 

Ce dernier s’est ainsi exprimé à l’occasion de la présentation du nouveau plan stratégique de transformation baptisé « Avenir 2019-2022 », de la nouvelle organisation et de la nouvelle plateforme de marque de la banque marocaine. 

Les changements que connaît l’industrie, les paradigmes liés à la réglementation, la crise économique qui touche de manière profonde les business models, les exigences des clients qui changent jour après jour et « les nouvelles technologies qui nous permettent aujourd’hui d’avoir des leviers de transformation de nos business models » sont autant de raisons qui ont milité en faveur du nouveau plan.

Lequel, a indiqué le directoire qui pilote la nouvelle stratégie, « vise à assurer une croissance  soutenue, rentable et durable avec un taux de croissance des revenus de 7% par an ». 

C’est dans ce contexte que la quatrième banque marocaine s’est penchée sur un plan de transformation qui s’articule autour de cinq axes, a indiqué le top management lors d’un exposé très détaillé. 

Le premier axe consiste à renforcer la proximité avec les clients autour d’un modèle de relation omnicanal ambitieux. Ainsi, « il est important de renforcer ce modèle (mais) autour d’un autre relationnel donnant la latitude au client de choisir le canal le plus approprié par rapport à des moments de sa vie », a relevé Ahmed El Yacoubi. 

Le deuxième axe vise à offrir une gamme de produits et services aux meilleurs  standards internationaux en s’appuyant sur les filiales spécialisées de la banque et les synergies nouées avec les métiers d’expertise au sein du groupe. « Nous pensons que nos clients ont le droit d’avoir le même niveau de produit et de service à l’instar des pays développés », a commenté le président du directoire. 

Le troisième axe porte sur l’investissement dans l’innovation à travers les nouvelles technologies et le digital en vue d’offrir des expériences clients renouvelées  plus fluides et simplifiées et des parcours optimisés. 

A ces axes s’ajoutent aussi celui portant sur l’évolution de l’organisation et le modèle managérial de la banque. Concrètement, « nous souhaitons apporter davantage d’agilité dans la prise de décision » et l’empowerment des équipes, a expliqué le directoire indiquant que « sous sommes en train de nous réorganiser pour redonner cette capacité aux équipes qui sont les plus proches du client de décider rapidement en toute responsabilité dans un cadre de référence bien défini ». 

Enfin, le cinquième axe vise à accompagner les transformations positives du Royaume. A ce propos, Ahmed El Yacoubi a martelé : «Nous ne sommes pas là juste pour afficher des résultats financiers. Nous partageons avec l’ensemble des Marocains un destin commun et il est pour nous important d’accompagner cette transformation positive du Royaume en tant qu’acteur responsable engagé socialement et économiquement ». 

Au cours de ses échanges avec la presse, le top management a aussi indiqué que les axes sur lesquels s’appuie la nouvelle stratégie font évoluer la proposition de valeur de la banque qui s’adaptera à chaque client.

En outre, pour mener à bien l’exécution dudit plan, la banque fait évoluer son organisation afin de favoriser les synergies et la décentralisation des leviers de décision. 

C’est ainsi que la Société générale est désormais organisée autour d’un directoire comprenant, outre son président, Ahmed El Yacoubi, trois directeurs généraux que sont : Asmae Hajjami, Mohamed Tahri et François Marchal. 

La banque s’appuie aussi sur 11 « services Unit », qui interviennent en tant que filières centrales et qui jouent un rôle normatif de contrôle et de mutualisation sur l’ensemble des filiales au Maroc ; 10 « Business Unit » responsables du périmètre de leurs activités de façon transversale et qui agissent en tant que centres d’expertises dans leurs domaines d’activités ainsi que 5 délégations régionales dont le rôle est renforcé pour davantage de proximité avec ses clients et d’agilité de prise de décision. 

Pour finir, Ahmed El Yacoubi  a affirmé que « notre ambition est de faire croître nos résultats nets de 60% d’ici 2022 et atteindre un résultat net social de 1,5 milliard de DH à l’horizon 2022 ». 

En s’appuyant sur les chiffres, il a indiqué que « le plan de transformation nécessitera d’importants investissements en matière technologique, d’aménagement mais aussi  dans le capital humain », précisant  qu’il a été chiffré à 700 millions de DH sur les 4 ans. 

A noter que ce plan est soutenu par une nouvelle plateforme de marque avec une  nouvelle signature «Antoum Al moustakbal», comme pour renouveler son engagement vis-à-vis de ses clients.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE