Maroc: Prédominance des exportations manufacturières à faible technologie

La part des produits manufacturés à technologie moyenne est passée à 40,1% de 2008 à 2015, selon la DEPF

0
491
Structure du contenu technologique des exportations manufacturières marocaines et mondiales
« La part des premiers s’est repliée de 22,4 points de pourcentage pour se situer à 37% en 2015 contre 59,5% en 2000, au profit de la part des seconds à moyenne haute technologie qui a augmenté, continuellement sur la période, de 28 points de pourcentage, atteignant 46,2% à fin 2015 contre 18,2% en 2000 », a noté la DEPF dans une récente publication portant sur le « Contenu technologique des exportations manufacturières du Maroc: évolution et analyse comparative ».
Selon la DEPF, qui relève du ministère de l’Economie et des Finances, la part des produits manufacturés à technologie moyenne-haute s’est renforcée, passant de 23% en moyenne sur la période 2000-2007 à 40,7% au cours de la période 2008-2015, dépassant, ainsi, la moyenne mondiale (34,4%).
Cette évolution serait due principalement à la progression de la part des exportations des dérivés du phosphate (de 11% des exportations globales du Maroc à 17% entre les deux périodes), de véhicules (de 0 à 5%) et d’équipement et d’appareils électriques (de 6 à 11%), a-t-elle expliqué.
A noter que la part de marché du Maroc, au niveau mondial, des produits à moyenne-haute technologie a doublé passant de 0,08 à 0,16%, a précisé la même source.
En ce qui concerne les exportations des produits manufacturés de haute technologie, il ressort que la part de celles a connu une baisse, passant de 10,2% en moyenne entre 2000 et 2007, à 6,1% au cours de la deuxième période, contre respectivement 24,9% et 22,4% au niveau mondial.
La baisse notamment de la part des exportations des composants électroniques de 6 à 3% entre les deux périodes serait responsable de ce recul, a expliqué la DEPF qui a noté, en revanche, le renforcement de la part des exportations des produits du secteur de l’aéronautique (de 0,1 à 1,2%) et de celle des médicaments et autres produits pharmaceutiques (de 0,2 à 0,4%).
La DEPF a toutefois assuré qu’en dépit d’une tendance baissière, la part des produits à faible technologie demeurait élevée. En effet, elle s’établie à près de 41,3% en moyenne entre 2008 et 2015, contre 16% au niveau mondial.
Ce recul, a-t-elle expliqué, est attribué à la baisse de celles des vêtements confectionnés de 20% des exportations marocaines globales en moyenne au cours de la période 2000-2007, à 11% en moyenne sur la période 2008-2015.
S’agissant des produits à moyenne ou faible technologie, constitués principalement des produits résiduels de pétrole et des ouvrages divers en fer et en acier, leur part serait restée relativement faible comparativement à la moyenne mondiale (11,9% seulement, contre 27,2% au niveau mondial entre 2008 et 2015).
Notons que la structure des exportations des produits manufacturiers selon l’intensité technologique d’un échantillon de pays émergents (moyenne 2008-2015) place le Maroc dans un même groupe avec de la Tunisie et du Brésil dont les exportations sont constituées principalement par les produits de technologie moyenne haute et faible avec des parts respectives de 82%, 75,8% et 69,4%.
Pour rappel, les exportations du secteur manufacturier représentent 64,4% des exportations marocaines globales. En 2015, ce secteur a généré une valeur ajoutée de plus de 154 milliards de dirhams aux prix courants, soit une part dans le PIB de 15,7%.

LAISSER UN COMMENTAIRE