Maroc-Attijariwafa bank: Pour un accompagnement public et privé des TPE

Casablanca a abrité un Forum dédié aux très petites entreprises

0
989

Renforcer le rôle des donneurs d’ordres au Maroc dans l’accompagnement intégré des très petites entreprises (TPE), en termes de montée en compétence, de valorisation et d’augmentation de la résilience de la chaîne des fournisseurs, afin de leur permettre de relever le défi de la croissance. 

Telle est l’une des recommandations du «Forum TPE», un événement d’envergure nationale, organisé récemment par Attijariwafa bank à Casablanca. 

Placée sous le thème: «Quelles mesures concrètes pour renforcer et structurer le tissu des TPE au Maroc », cette rencontre a connu la participation de plus de 600 acteurs de l’écosystème dont des représentants des pouvoirs publics et  des régions, de la CCG, de l’OFPPT ainsi que le secteur privé, les donneurs d’ordres, les acteurs associatifs et une centaine de TPE. 

Des participants «animés par la volonté d’agir pour aider les très petites entreprises, les auto-entrepreneurs, les start-up et les porteurs de projets à relever les défis rencontrés en vue d’un meilleur avenir», a relevé la banque dans un communiqué. 

Le Forum TPE, qui traduit l’engagement d’Attijariwafa bank pour accompagner le développement des TPE, a constitué l’occasion pour les participants d’examiner un éventail de mesures concrètes à même de répondre aux problématiques des petites entreprises dans plusieurs domaines. 

Parmi ceux-ci, ceux relatifs à la formation en entrepreneuriat, à l’accès au financement, à l’accès aux appels d’offres publics et privés, aux délais de paiement, aux démarches administratives, à l’adaptation de la fiscalité. 
A l’issue d’un débat riche entre les parties prenantes, il en est ainsi ressorti de nombreuses recommandations présentées comme des bases d’une vision consolidée de soutien aux TPE. 

Des solutions et mécanismes concrets à mettre en place dans un horizon proche qui seront répertoriés dans un livre blanc, a souligné la banque assurant que les très petites entreprises constituent de véritables moteurs de l’économie nationale. 

A noter que le forum a été également l’occasion de remettre officiellement les prix du concours TPE «Les Trophées ana maâk» aux lauréats qui ont été récompensés dans quatre catégories.  A savoir : «L’entrepreneuriat avec le prix du meilleur projet d’entreprise »; «L’innovation avec le prix de l’Innovation»; «L’approche éco-responsable ou éco-solidaire avec le prix du développement durable» et «La croissance avec le prix de l’export». 

«Ces lauréats ont été récompensés par un don financier, un compte bancaire gratuit, un référencement auprès du service Achats d’Attijariwafa bank, un programme de coaching entrepreneurial personnalisé ainsi qu’un accompagnement par un mentor », a indiqué la banque dans son communiqué. 

Lancée l’année dernière par Attijariwafa bank au niveau national, cette compétition vise à «mettre en valeur le talent, l’ambition et la réussite des très petites entreprises et à récompenser les meilleures d’entre elles» dans les catégories sus-citées, a rappelé la même source, soulignant que les gagnants ont été sélectionnés par un jury parmi 1530 candidatures en provenance de toutes les villes du Maroc. 

Notons enfin que pour  impulser le développement des TPE, la banque déploie en permanence en leur faveur un dispositif alliant services bancaires taillés sur mesure et un dispositif inédit de services non financiers d’accompagnement dans toutes les phases de leur cycle de vie dénommé «Dar Al Moukawil». 

Exclusif, disponible en plateforme web et en centres physiques, ce «concept   offre gracieusement aux très petites entreprises existantes, en création ou en idée de projet, la possibilité de bénéficier de plusieurs services d’accompagnement». 

Parmi ces services, on peut citer «des informations utiles, des conseillers dédiés pour les aider dans le développement de leur projet ou la création de leur entreprise, des séances de formation quotidiennes et enfin une mise en relation d’affaires avec différents opérateurs de l’écosystème», précise le communiqué.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE