Maroc: Marrakech Air Show, une vitrine des avancées de l’industrie aéronautique nationale

La 6ème édition du plus grand rendez-vous africain de l’aéronautique civile et militaire prévue du 24 au 27 octobre dans la ville ocre.

0
316

Quelque 200 exposants et 100 délégations officielles venant de plus de 80 pays prendront part à la sixième édition du Salon international de l’aéronautique et du spatial, «Marrakech Air Show», qui se tiendra du 24 au 27 octobre courant à la Base Ecoles des Forces Royales Air de Marrakech.

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, l’édition 2018 devrait drainer plus de 50.000 visiteurs, selon les prévisions de l’agence organisatrice, IEC.

Considéré comme le plus grand rendez-vous africain de l’aéronautique civile et militaire, le «Marrakech Air Show» est organisé sous l’égide de l’Administration de la défense nationale et du ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique avec le support des Forces Royales Air, de l’Office national des aéroports (ONDA) et du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS).

L’événement, qui fête cette année sa première décennie, a pour vocation de réunir en un même lieu les autorités étatiques, civiles et militaires du continent africain et les industriels de l’aéronautique et du spatial.

Mais ce n’est pas tout. Etendu sur une superficie de 120.000 m2, l’événement abritera 2.500 m² de chalets d’affaires et 100 aéronefs et drones de grands opérateurs du secteur tels que Airbus, Bell Helicopter, Dassault Aviation, Diamond, Embraer, Gulfstream, Lockheed Martin, Mbda, Thales, Turkish Aerospace Industries, Textron, Viking, entre autres, indique un communiqué des organisateurs.
L’occasion, comme tous les deux ans, depuis sa création en 2008, de faire se rencontrer les acteurs et partenaires internationaux de l’industrie aéronautique et spatiale.

A l’instar des précédentes éditions du «Marrakech Air Show», celle de 2018 constituera une opportunité unique de rencontres B to B entre les participants et les industriels internationaux du secteur.
En outre, selon le programme concocté par les organisateurs, cette édition sera précédée par la tenue d’un Symposium des chefs d’états-majors des Armées de l’air africains, du 21 au 23 octobre.

Organisé par le Commandement de l’Armée de l’air américaine en Europe et en Afrique, en collaboration avec les Forces Royales Air marocaines, ce symposium réunira plus d’une centaine de hauts responsables militaires des forces aériennes d’une quarantaine de pays africains et donnera lieu à des échanges et débats autour des défis sécuritaires nationaux et régionaux et aussi de développer la coopération multilatérale, apprend-on.

Il est à souligner que le salon, qui promeut les opportunités d’investissement dans ce secteur en Afrique, tout en consolidant les dernières initiatives des constructeurs et équipementiers aéronautiques, accueillera exclusivement les professionnels, du 24 au 26 octobre.

Lesquels auront accès à «des espaces thématiques leur permettant, à travers des conférences, des démonstrations et des présentations statiques et dynamiques, d’appréhender les évolutions du secteur», indiquent les organisateurs.

Ce n’est donc que durant la journée du samedi 27 octobre que le salon ouvrira ses portes au grand public qui pourra alors «découvrir les expositions des engins volants et assister au show aérien qui égaiera le ciel de Marrakech pendant deux heures», souligne-t-on.

Enfin, comme l’a affirmé le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, «le Salon sera une vitrine des avancées de l’industrie aéronautique du Royaume, qui, grâce à la Vision éclairée de Sa Majesté le Roi, s’est placé comme vecteur de la réalisation des objectifs des grands donneurs d’ordres aéronautiques».

L’occasion pour le ministre de rappeler, par ailleurs, que «depuis le lancement des écosystèmes aéronautiques dans le cadre du Plan d’accélération industrielle, des résultats substantiels ont été enregistrés avec un revenu sectoriel qui a crû de 22% cette année, des emplois qui ont augmenté de 55% et des prévisions de croissance des industriels de 20% par an sur les 5 prochaines années».

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE