Maroc : les politiques publiques pour éviter la trappe à revenu intermédiaire

0
395

La Direction des études et des prévisions financières (DEPF) a organisé, mardi 11 février à Rabat, une conférence sur le thème : « Croissance économique et perspectives d’emploi au Maroc : les politiques publiques pour éviter la trappe à revenu intermédiaire», objet du dernier ouvrage du directeur du Département des Economies-pays de la Banque africaine de développement (BAD), Emmanuel Pinto Moreira.

Organisé en partenariat avec le Policy Center for the New South (PCNS), ce séminaire s’est déroulé à l’amphithéâtre du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration.

Cette rencontre “a eu pour principal objectif d’explorer et discuter les conclusions de l’auteur sur les perspectives de croissance et d’emploi au Maroc dans un contexte international en rapide évolution”, ont indiqué les organisateurs dans un communiqué.

Un contexte “marqué par une concurrence accrue des économies à bas salaires et par une automatisation croissante des emplois peu qualifiés, et en particulier, à l’aune de l’engagement national d’édification d’un nouveau modèle de développement économique”, ont-ils souligné.

En ce sens, le séminaire a visé, dans une logique constructive, à animer et enrichir le débat sur les caractéristiques du modèle de croissance proposé et sur les effets à moyen terme des politiques suggérées sur la croissance, l’emploi et le chômage au Maroc, a-t-on relevé de même source.

Soulignons que cette rencontre s’est enrichie de la participation de hauts responsables des différentes Directions du MEF, de la représentante de la Banque africaine de développement (BAD) au Maroc, des représentants d’organismes internationaux (la Banque mondiale, UE, UNICEF …) et de praticiens en provenance des départements ministériels et des institutions nationales (IRES, Banque Centrale, CESE, ONDH, ANDA,…).

Martin Kam avec CM

LAISSER UN COMMENTAIRE