Maroc: Les industriels anticipent une hausse de la production manufacturière

L’évolution des effectifs employés oscille entre baisse et stabilité

0
538
Selon les conclusions des enquêtes de conjoncture réalisées par le Haut-commissariat au plan (HCP), les patrons de l’industrie manufacturière anticipent une hausse de la production manufacturière au cours du deuxième trimestre 2018.
Dans une note d’information portant sur l’évolution des activités de ces derniers au cours de cette période, le Haut-commissariat indique que ces anticipations seraient attribuables, d’une part, à une hausse de l’activité des «industries alimentaires» et de l’«industrie chimique» et, d’autre part, à une diminution de la production de l’activité de la «fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» et de la «fabrication de produits métalliques, à l’exception des machines et des équipements».
Selon cette note, rendue publique récemment, les anticipations des industriels en ce qui concerne les emplois font ressortir globalement une stabilité des effectifs employés.
Tout aussi confiants, les patrons des entreprises relevant du secteur de l’industrie extractive s’attendent aussi à une augmentation de leur production, grâce principalement à une hausse de la production des phosphates.
S’agissant des  effectifs employés, ils estiment que le secteur enregistrera une baisse.
Du côté de l’industrie énergétique, les chefs d’entreprise opérant dans ce secteur anticipent un accroissement de la production au deuxième trimestre de l’année en cours.
A en croire le Haut-commissariat, cette évolution serait due à une hausse attribuable à une augmentation de la «production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné».
En ce qui concerne les anticipations de l’emploi, ils pensent que le secteur connaîtrait globalement une stabilité.
Quant aux industriels du secteur de l’industrie environnementale, ils s’attendent à une augmentation de la production au titre de la même période, notamment dans les activités du «captage, traitement et distribution d’eau» et une stabilité des effectifs employés.
S’agissant des anticipations avancées par les chefs d’entreprise du secteur de la construction, pour le deuxième trimestre 2018, le Haut-commissariat relève qu’elles font ressortir, globalement, une stabilité de l’activité de ce secteur.
Le HCP attribue cette évolution, d’une part, à l’augmentation d’activité prévue au niveau des branches des «travaux de construction spécialisés» et, d’autre part, à la baisse d’activité prévue dans le «génie civil».
Concernant toujours ce secteur, le Haut-commissariat indique que cette stagnation serait accompagnée par une stabilité des effectifs employés.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE