Maroc: Création du Club Export Canada au sein de l’ASMEX

0
651

Les exportateurs intéressés par le marché canadien se sont réunis le 16 février 2017 au siège de l’ASMEX, sous la présidence Monsieur Mohamed Essaadi, Vice-Président de l’Association, pour constituer le Club Export Canada.

Cette rencontre a été animée par Monsieur Mohamed Essaber, représentant du Ministère chargé du Commerce Extérieur, Madame Zahra Maafiri, Directrice Générale de Maroc Export, et Monsieur Mohamed Bensouda, Consultant, en charge de la préparation d’une charte du Club Export Canada.

Ont participé à cette réunion les représentants des institutions de promotion dont notamment Maroc Export, l’EACCE, l’ADA, IMANOR et la SMAEX, et les représentants des fédérations et entreprises des secteurs concernés par le programme de développement et des exportations pour la création d’emploi (EDEC) à savoir l’agroalimentaire, les produits de la mer et le cuir.

La proposition de créer ce Club a été faite lors du tour d’orientation organisé au Canada dans le cadre du programme (EDEC), organisé par le Ministère chargé du Commerce Extérieur en collaboration avec le Centre de Commerce International du 1er au 6 juin 2015.

Soulignons que pour la mise en place de ce Club, Monsieur Bensouda a tenu une série de réunions avec l’ensemble des acteurs concernés par le projet et à l’issue desquelles un projet de convention-cadre a été arrêté.

Concernant le statut du Club, il a été précisé qu’il s’agit de créer un espace de rencontres des entreprises intéressées par le marché canadien à l’instar des autres commissions de l’ASMEX. Le Club est ouvert aux membres actuels et potentiels de l’ASMEX.

Dans le débat, les participants, après avoir salué l’ensemble des acteurs du commerce extérieur pour cette importante initiative, ont exprimé leur adhésion à ce projet qui vise en particulier le développement des flux commerciaux à destination du Canada.

Ils ont rappelé que l’étendue du marché canadien, les énormes potentialités qu’il peut offrir aux exportateurs marocains sont des atouts à gérer de manière intelligente pour prendre des parts de marchés.

Le marché canadien est aussi une niche de richesse où l’on pourrait trouver des financements, de l’expertise et de l’ingénierie qui peuvent accompagner le développement des exportations des PME marocaines sur cette destination. Il pourrait également être source pour les intrants utilisés par plusieurs industries nationales.

Les participants ont insisté également sur le volet de développement de l’information et de la formation qui constitue un préalable pour l’accès au marché canadien.

Sur ce point, il a été décidé de se rapprocher de TFO Canada en vue de renouveler sa convention avec l’ASMEX et examiner les axes futurs de partenariat.

Suite à ce débat riche et fructueux, il a été décidé de procéder à une signature tournante de la convention-cadre de création du Club.

Avec CP

LAISSER UN COMMENTAIRE