Maroc: Le chômage fait un bond en avant

L’effectif des sans-emplois est de 1.296.000 personnes, selon le HCP

0
517
A en croire les données du HCP, le secteur des «services» s’est renforcé, entre le 1er trimestre de 2016 et la même période de 2017, de 45.000 postes au niveau national, 19.000 postes ayant été créés dans la branche des «services personnels et domestiques» et 17.000 dans le «commerce de détail hors magasin».
Cette évolution représente au total un accroissement de 1%. Il est à préciser que  33.000 postes ont été créés en milieu urbain et 12.000 en milieu rural.
Pour sa part, le secteur des BTP a enregistré une création nette de 20.000 emplois, soit une hausse de 1,8% du volume d’emploi dans ce secteur. En détail, ce sont 14.000 emplois qui ont été créés en milieu urbain et 6.000 en milieu rural.
En ce qui concerne le secteur de l’«industrie y compris l’artisanat», il ressort des données recueillies qu’il a connu une création nette de 16.000 postes durant la même période provenant principalement de la branche « travail du bois et fabrication d’articles en bois » avec 7.000 postes. 10.000 emplois ont ainsi été créés en milieu urbain et 6.000 en milieu rural.
De son côté, le secteur de l’«agriculture, forêt et pêche» a créé 28.000 postes d’emploi (5.000 postes en zones urbaines et 23.000 en zones rurales).
Mais à bien regarder les chiffres des créations de postes de travail, on se rend compte d’une réalité récurrente : ils n’ont pas changé grand-chose à la courbe du chômage.
En effet, la création de ces nouveaux postes n’a pas permis d’inverser la tendance puisque le nombre de chômeurs a connu une augmentation de 63.000 personnes entre les deux périodes, exclusivement en milieu urbain.
Selon les estimations du HCP, l’effectif total des chômeurs s’est élevé à 1.296.000 et le taux de chômage est passé de 10,4% à 10,7% au niveau national et de 15,0% à 15,7% en milieu urbain. En milieu rural, ce taux a baissé de 4,2% à 4,1%.
La situation demeure préoccupante pour certaines catégories sociales, notamment les femmes  dont le taux de chômage est passé de 13,8%  à 14,7%, les jeunes âgés de 15 à 24 ans (24,9% à 25,5%) et les diplômés (18,2% à 18,5%). Notons que le taux de chômage parmi les adultes âgés de 25 à 34 ans s’est situé autour de 16,6%.
En détail, l’analyse des indicateurs du marché du travail fait apparaître une population sous-employée établie à 1.057.000 personnes au niveau national, entre les premiers trimestres de 2016 et 2017. Le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a augmenté de 539.000 à 550.000 personnes dans les villes et de 495.000 à 507.000 dans la campagne.
Le taux de sous-emploi s’est accru de 0,1 point, par rapport au premier trimestre de 2016, passant ainsi de 9,7% à 9,8% au niveau national ; de 9,3% à 9,4% en milieu urbain et de 10,1% à 10,3% en milieu rural.
Dans sa note d’information, le HCP a aussi relevé une légère baisse du taux d’activité qui est passé, entre les deux périodes, de 47,6% à 47,5%.
En effet,  avec 12.062.000 personnes, la population active âgée de 15 ans et plus a augmenté, entre les premiers trimestres de 2016 et 2017, de 1,4% au niveau national (1,8% en milieu urbain et 0,9% en milieu rural). Alors que la population en âge d’activité s’est accrue, quant à elle,  de 1,7%.
A noter que les emplois créés au cours de cette période sont de 86.000 postes d’emploi rémunérés (57.000 en milieu urbain et 29.000 en milieu rural) et de 23.000 postes d’emploi non rémunérés (18.000 en zones rurales et 5.000 en zones urbaines).
Les analystes du HCP ont également relevé une baisse du taux d’emploi. «Avec 109.000 postes d’emploi créés par l’économie marocaine entre le 1er  trimestre de 2016 et celui de 2017, le volume de l’emploi est passé de 10.657.000 à 10.766.000 personnes. Le taux d’emploi a, quant à lui, reculé de 0,3 point au niveau national, passant de 42,7% à 42,4%. Ce taux est passé en milieu urbain de 36,9% à 36,3% (-0,6 point) et a augmenté en milieu rural de 52,3% à 52,7% (+0,4 point).

LAISSER UN COMMENTAIRE