Maroc: Amélioration de l’accès des jeunes à des opportunités économiques

Signature à Rabat d’un accord de prêt entre le Maroc et la Banque mondiale

0
527
Signature à Rabat d’un accord de prêt entre le Maroc et la Banque mondiale.

La Banque mondiale apporte son soutien au projet « Soutenir l’insertion économique des jeunes au Maroc », une initiative visant principalement l’amélioration de l’accès des jeunes à des opportunités économiques dans la région de Marrakech-Safi.

Représentée par sa directrice du Département Maghreb et Malte, Moyen-Orient et Afrique du Nord, Marie Françoise Marie-Nelly, l’institution financière internationale et le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, ont procédé récemment à Rabat à la signature d’un accord de prêt relatif audit projet.

L’accord a été signé en présence des ministres de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi ; de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle, Mohamed Yatim  et du ministre  délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, Lahcen Daoudi.

Etaient également présents à cette cérémonie : Mohamed Derdouri et Abdelmounaim Madani, respectivement wali et coordinateur national de l’Initiative nationale pour le développement humain et directeur de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences.

Inscrit dans le cadre du partenariat stratégique 2019-2024 entre le Maroc et la Banque mondiale, le projet «Soutenir l’insertion économique des jeunes au Maroc»  permettra de mobiliser 55 millions de dollars sur cinq ans, indique le ministère de l’Economie et des Finances dans un communiqué publié au terme de cette cérémonie.

Ainsi que le rappelle également le département des  Finances, ce projet s’articule autour de trois composantes.

La première porte sur la promotion de l’employabilité et l’insertion économique des jeunes, à travers la mise en place d’un réseau régional d’Espaces d’emploi des jeunes (EEJ) dans les sept provinces et la préfecture de la région et l’organisation de formations d’insertion professionnelle au profit de 19000 jeunes.

La deuxième composante vise « le développement de l’écosystème entrepreneurial et le soutien à la création d’opportunités d’entrepreneuriat pour les jeunes dans les domaines aux chaînes de valeur à fort potentiel d’emploi; à travers la mise en place d’un réseau régional de Centres d’appui à l’entrepreneuriat et au développement économique local ».

Selon le ministère, cette composante porte aussi sur la mise en œuvre d’un programme régional d’entrepreneuriat au profit de 25 000 jeunes avec la création de 1500 entreprises.

Comme précisé de même source, par le département l’Economie et des Finances, elle porte également sur « la mise en œuvre d’un programme régional d’appui au profit des micros, très petites, petites et moyennes entreprises et des coopératives intégrées dans des chaines de valeur et activités économiques locales ayant un potentiel de croissance et de création d’emplois dans la région ».

La troisième composante du projet fait allusion au renforcement des capacités des institutions et de mise en œuvre du projet.

A noter que lors de la signature de l’accord de prêt, « les ministres présents à cette cérémonie et le directeur de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences ont procédé à la signature de la convention de mise en œuvre de ce projet », souligne le département de l’Economie et des Finances.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE