Maroc: Les activités tertiaires continuent de soutenir l’économie nationale

Bonne dynamique du secteur touristique au deuxième trimestre, selon la DEPF

0
349
Au terme des cinq premiers mois de 2017, le nombre des arrivées touristiques s’est amélioré de 8,6%, après un repli de 1,4% un an auparavant.

Les activités touristiques, les télécommunications et les transports ont enregistré une bonne performance au premier semestre de l’année 2017, ce qui aurait permis au secteur tertiaire de continuer de soutenir l’activité économique.  

A en croire la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie et des Finances, les indicateurs touristiques ont poursuivi leur croissance ascendante d’un trimestre à l’autre pour afficher une hausse des arrivées et des nuitées respectivement de 8,6% et 16,7%, à fin mai 2017.
« Le nombre des arrivées à la destination marocaine s’est renforcé, durant les deux premiers mois du deuxième trimestre 2017, de 9,6%, en glissement annuel, après un affermissement de 7,9% au premier trimestre 2017. Au terme des cinq premiers mois de 2017, le nombre des arrivées touristiques s’est amélioré de 8,6%, après un repli de 1,4% un an auparavant », a indiqué la DEPF dans sa dernière note de conjoncture de juillet.
Comme l’a souligné la DEPF, cette évolution recouvre la hausse des arrivées des touristes étrangers de 12,3% après un repli de 4,5% à fin mai 2016, ainsi que l’augmentation de celles des MRE de 3,4%, soit le même taux enregistré l’année dernière. Ainsi, les parts des arrivées de touristes étrangers et de celles des MRE dans le total des arrivées sont passées respectivement à 61% et 39%, contre 59% et 41% à fin mai 2016.
« Cette bonne tenue a concerné l’ensemble des principaux marchés, excepté pour le marché anglais, dont le flux des arrivées est resté quasiment inchangé comparativement à la même période de l’année précédente », a précisé la DEPF, signalant, par ailleurs, que les recettes touristiques ont augmenté de 3,2% durant le deuxième trimestre 2017. Ce qui, a-t-elle expliqué, a permis de ramener leur baisse à 0,7% à fin juin 2017, après un recul de 4,9% à fin mars 2017 et une hausse de 4,2% à fin juin 2016.
Dans sa note, la DEPF a aussi fait observer l’évolution des composantes du secteur des télécommunications, soulignant le dynamisme du segment de l’Internet qui se maintient avec une hausse de son parc global, en variation annuelle, de 26,1% à fin mars 2017, alors que le rythme de baisse du parc global de la téléphonie a ralenti à -0,9% après – 3,4% à fin mars 2016.
Sur le parc global de la téléphonie, la DEPF a précisé qu’il s’est replié en glissement annuel de 0,9% à 43,8 millions d’abonnés à fin mars 2017, après un retrait de 3,4% un an plus tôt, tiré par la baisse du parc de la téléphonie mobile de 0,7% à 41,8 millions d’abonnés, et de celui de la téléphonie fixe de 5,1% à 2,1 millions d’abonnés.
A signaler que des signaux positifs ont également été observés au niveau des transports dont les baromètres préservent leur évolution favorable, particulièrement le trafic aérien des passagers (+11,8% à fin mai 2017) et l’activité portuaire globale (+12,7% à fin avril 2017).
En détail, « l’activité de transport aérien maintient sa bonne dynamique, enregistrant une augmentation du trafic des passagers de 15,1%, en variation annuelle, au titre des deux premiers mois du deuxième trimestre 2017, après +9,3% au premier trimestre de la même année, pour se solder sur une augmentation de 11,8% à fin mai 2017, au lieu de +2,7% un an plus tôt ».
A en croire la DEPF, ce dynamisme a concerné, également, le trafic aérien de fret qui s’est inscrit en hausse de 14,4% à fin mai 2017, après +13,7% un an auparavant.
« Du côté de l’activité portuaire globale (y compris celle de transbordement au port de Tanger Med), elle s’est affermie, en volume, de 12,7%, en glissement annuel, à fin avril 2017, après une progression de 4,6% il y a une année, portée par la croissance soutenue du trafic de transbordement (+31,2%), conjointement à la hausse du trafic national de 7,5% », a-t-elle noté.

LAISSER UN COMMENTAIRE