Marc Tarabella, eurodéputé PS: La disparition des frais de roaming n’est que la première étape

0
241

Les frais de roaming disparaîtront ce 15 juin 2017 même si une majorité d’opérateurs européens abandonneront ces frais dès le 11.

« Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les dizaines de millions d’Européens qui partent en vacances mais aussi pour les 7 millions de travailleurs transfrontaliers à travers l’Europe », s’est réjouit Marc Tarabella.

Dans un communiqué, l’Eurodéputé PS en charge de la défense du consommateur européen et co-auteur de la première diminution tarifaire du roaming, a assuré qu’ils veilleront à « ce que les opérateurs ne se vengent pas sur le consommateur en surtaxant d’autres services. De plus, la disparition du roaming n’est qu’une première étape : notre objectif final est la disparition, en Europe, de tous les frais internationaux sur les factures des citoyens » . 

Concrètement, il a expliqué que « toute consommation téléphonique en Europe sera simplement déduite de votre abonnement comme si vous étiez dans votre propre pays, il en sera de même pour les appels téléphoniques reçus à l’étranger ».

En détail, « si votre forfait est épuisé avant la fin du mois, le tarif pratiqué à l’étranger sera le même qu’un appel hors forfait depuis la Belgique. Le principe est le même pour les SMS ou les datas » a indiqué Marc Tarabella.

Dans cette note, le Parlementaire européen PS a rappelé qu’après un long bras de fer, « nous avions contraint les opérateurs téléphoniques à arrêter de piocher dans le portefeuille du citoyen cette taxe venue d’un autre âge ». Et de préciser que contrairement à ce que certains opérateurs téléphoniques font croire, ce n’est pas un cadeau de leur part mais bien une décision européenne de faire baisser puis disparaître ces coûts. 

« À l’heure des communications sans frontières, ces surcoûts aux consommateurs européens devenaient totalement injustifiés », a-t-il commenté.

Tout n’est pas pour autant fini pour l’Eurodéputé PS Marc Tarabella qui assure que « notre objectif final est que le consommateur paye enfin un juste prix. Nous vérifierons les opérateurs ne compensent pas cette fonte des bénéfices par une augmentation tout aussi injustifiée d’autres services proposés ».

Par ailleurs, a-t-il soutenu, « nous travaillons à ce qu’à terme, les appels internationaux au sein de l’Europe et à partir des téléphones fixes soient facturés comme des appels nationaux ».

LAISSER UN COMMENTAIRE