Mali: le FMI débloque 200 millions de dollars pour aider le pays à faire face à la pandémie de COVID-19

1
2382
Source: Wikipédia

Le Fonds mondial international (FMI) a dernièrement approuvé un décaissement de 200 millions de dollars en faveur du Mali au titre de la facilité de crédit rapide.

Cette aide financière vise à « aider le pays à satisfaire les besoins urgents de financement du budget et de la balance des paiements qui résultent de la pandémie de COVID-19 », a indiqué le FMI.

Selon le Fonds, le choc de la COVID-19 frappe durement l’économie de ce pays d’Afrique de l’ouest alors même qu’il fait déjà face à une situation sociale et sécuritaire difficile.

L’institution en veut pour preuve les perspectives économiques se sont significativement détériorées, et la croissance devrait ralentir pour se situer en dessous de 1 %, ce qui fera augmenter les taux déjà élevés de chômage et de pauvreté, souligne-t-elle dans un communiqué.

En effet, « la pandémie de COVID-19, qui vient s’ajouter aux problèmes de sécurité existants, pèse lourdement sur la croissance économique et la santé publique au Mali », a constaté Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint du FMI.

Il a également noté que « le fléchissement de l’activité économique, les répercussions sur le commerce et les chocs sur le financement à l’échelle mondiale, ainsi que les mesures budgétaires prises pour faire face à la crise ont créé des besoins urgents de financement de la balance des paiements et du budget ».

Ainsi, « Le financement d’urgence au titre de la facilité de crédit rapide du FMI aidera les autorités dans leur riposte à la crise », a-t-il expliqué.

Mitsuhiro Furusawa a cependant estimé un appui supplémentaire de la part des partenaires au développement sera nécessaire pour en atténuer les effets sociaux et économiques.

Il a par ailleurs déclaré: « une fois que la crise s’atténuera, il sera essentiel de retrouver progressivement la trajectoire de réforme prévue dans le programme appuyé par la Facilité Elargie de Crédit (FEC) pour préserver la viabilité de la dette et réaliser une croissance vigoureuse et inclusive. »

Martin Kam

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE