Mahamadou Issoufou, Président du Niger: L’accord relatif à la création d’une zone de libre-échange continentale (ZLEC) sera officiellement adopté à Kigali, le 21 mars

0
601
Le Président du Niger, Mahamadou Issoufou

Dans un entretien accordé au journal Le Monde, le président du Niger Mahamadou Issoufou a affirmé que l’accord relatif à la création d’une zone de libre-échange continentale (ZLEC) sera officiellement adopté à Kigali, le 21 mars prochain.

Le chef de l’Etat nigérien a indiqué qu’il s’agit d’un ambitieux projet d’intégration, historique pour le continent africain, qui va pouvoir progressivement sortir de la misère.

« Pour le moment, la plupart des 55 Etats de l’UA sont d’accord, avec des degrés d’ouverture différents selon les pays. Certains produits sensibles sont exclus, pour des raisons sécuritaires évidentes », a souligné Mahamadou Issoufou.

Le Chef de l’Etat nigérien a toutefois admis que chaque pays ne peut s’intégrer de la même manière. Ainsi, a-t-il assuré, « nous devons faire évoluer ce contexte, œuvrer pour la réouverture de certaines frontières fermées depuis des décennies. Les blocs régionaux s’organisent aussi. La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) doit avoir sa monnaie unique ».

A noter que le Président Mahamadou Issoufou, qui s’exprimait en marge du 30e sommet de l’Union africaine qui s’est achevé lundi 29 janvier à Addis-Abeba en Ethiopie, a confié à notre confrère qu’il était venu à Addis-Abeba avec son passeport africain délivré par l’UA et a assuré que ce document « va se généraliser afin de faciliter la libre circulation des personnes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE