L’OMS appelle à une riposte mondiale urgente contre l’hépatite virale

Un défi sanitaire majeur nécessitant d’agir d’urgence, selon le Dr Margaret Chan

0
489

«L’hépatite virale représente un défi sanitaire majeur nécessitant d’agir d’urgence», a annoncé le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Quelque 325 millions de personnes vivent dans le monde avec une infection chronique par le virus de l’hépatite B (VHB) ou de l’hépatite C (VHC), selon un nouveau rapport mondial de l’agence onusienne, sur l’hépatite pour 2017.

Dans ce document, l’OMS affirme que la grande majorité des patients n’a pas accès aux dépistages et aux traitements qui pourraient leur sauver la vie. Par conséquent, a assuré l’organisation, des millions de personnes sont confrontées au risque d’évolution lente vers une maladie chronique du foie, le cancer et la mort ».

L’OMS  a rappelé, par ailleurs, que l’hépatite virale a provoqué 1,34 million de décès en 2015, indiquant que ce chiffre était « comparable aux décès dus à la tuberculose et au VIH. Mais, alors que la mortalité imputable à la tuberculose et au VIH baisse, celle due à l’hépatite augmente ».

D’après l’OMS, environ 1,75 million de nouveaux cas d’infection à VHC auraient été enregistrés en 2015, ce qui porte à 71 millions le nombre total de personnes vivant avec l’hépatite C dans le monde.

« Bien que la mortalité générale due aux hépatites soit en hausse, le nombre des nouvelles infections à VHB baisse grâce à une progression de la couverture de la vaccination anti-VHB chez les enfants », a constaté sur son portail officiel indiquant que dans le monde, 84% des enfants nés en 2015 ont eu les 3 doses recommandées du vaccin contre l’hépatite B .

Comme l’a rappelé l’OMS, il n’existe pour l’instant aucun vaccin contre le VHC, et l’accès au traitement du VHB comme du VHC demeure faible.

LAISSER UN COMMENTAIRE