LITTERATURE CONGOLAISE. Vient de paraître : Un voyage à New York (1) de Prince Arnie Matoko

0
413

Voici un recueil de huit nouvelles dont les récits révèlent des personnages évoluant tantôt dans l’univers congolais, tantôt dans le monde de l’exil. Des récits qui nous font découvrir les villes de Pointe-Noire et Brazzaville dans les textes intitulés respectivement « Cadeau empoisonné », « Je n’aime pas le mari de ma mère », « La femme pardonnée », « Mawa la jolie », « Le mari cocufié » et « Trop c’est trop ». Et l’exil apparait dans les deux autres textes du livre, « La traversée » et « Un voyage à New York ». Des récits d’aventures où la fiction est souvent plus près des réalités sociales et géographiques qui accompagnent les personnages dans leur parcours évènementiels. Aussi, découvrons-nous dans ce recueil de nouvelles, deux axes diégétiques qui définissent l’ouvrage de Prince Arnie Matoko : d’un côté la vie de couple dans la société congolaise avec toutes les turpitudes de la vie conjugale avec la dénonciation de quelques antivaleurs comme l’infidélité sur fond de l’appât sexuel ; et de l’autre côté le thème de l’exil auquel se confrontent certains héros. Six textes peuvent être considérés comme des récits du dedans tandis que les deux autres nous présentent des héros qui vivent pratiquement hors du Congo. Un voyage à New York s’avère être le premier texte de fiction en prose publié par l’auteur où il essaie de faire un mariage sémantique et lexicologique entre la poésie et la prose. Un livre qui montre que le poète est aussi un prosateur dont l’avenir semble prometteur. Un voyage à New York, un recueil de nouvelles  à lire pour découvrir les richesses créatrices que nous révèle la nouvelle génération des écrivains congolais.

  • (1) Prince Arnie Matoko, Un voyage à New York, éd. L’Harmattan, Paris, 2016, 161p. 17€

LAISSER UN COMMENTAIRE