L’IPPIEM hors raffinage de pétrole poursuit sa baisse en mai (Maroc)

Stagnation des indices de la production industrielle et énergétique ainsi que de la distribution d’ eau

0
168

Pour le deuxième mois consécutif, l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» a affiché une baisse. Il s’agit de la troisième baisse enregistrée depuis le début de l’année 2019, après les hausses de 0,3% des mois de février et mars derniers.

Selon les chiffres publiés par le Haut-commissariat au plan (HCP), l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» s’est inscrit en baisse de 0,2% au cours du mois de mai 2019 par rapport au mois d’avril 2019.

Dans une note d’information relative à l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière (IPPIEM) du mois de mai 2019, ce nouveau recul est attribué à la baisse des prix de la «Métallurgie» de 1,8%, de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» (0,9%), de la «Fabrication de produits métalliques, à l’exclusion des machines et des équipements» (0,3%) et du «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» et de l’«Imprimerie et reproduction d’enregistrements» (0,2%).

A en croire l’institution publique, cette baisse est également la résultante de la hausse enregistrée dans la «Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique» (0,7%), les «Industries alimentaires» (0,2%) et de l’«Industrie d’habillement» (0,3%).

En avril dernier, l’indice des prix à la production du secteur des « Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» avait enregistré une baisse de 0,2% par rapport au mois de mars 2019. Il s’agissait de la seconde baisse de l’année en cours, après celle observée au cours du mois de janvier.

Dans sa précédente note d’information, le Haut-commissariat avait attribué cette baisse au recul des prix des «Industries alimentaires» (0,4%), de l’«Industrie d’habillement» (1,2%), de la «Fabrication de textiles» (1,8%), de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» (0,4%) et du «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» (0,7%).

La note d’alors attribuait également cette baisse à la hausse enregistrée dans la «Fabrication de boissons» (0,5%), la «Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques» (0,3%) et la «Fabrication d’équipements électriques» (0,1%).

Pour rappel, cette baisse avait été enregistrée après la hausse du mois de mars, sous l’effet de l’augmentation des prix des «Industries alimentaires» de 0,7%, de la «Métallurgie» (0,8%), de l’«Industrie du papier et du carton» (2,0%) et du «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» et de la «Fabrication de machines et équipements» (0,2%).

Une hausse qui avait été également justifiée par la baisse enregistrée dans la «Fabrication de produits métalliques, à l’exclusion des machines et des équipements» et la «Fabrication d’équipements électriques» (0,4%) et dans la «Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques» (0,2%).

A noter qu’au cours du mois de mai dernier, les indices des prix à la production des secteurs des «Industries extractives», de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» ont connu une stagnation au cours du mois de mai 2019, a relevé le Haut-commissariat au plan.

A ce niveau, la situation n’aurait donc pas changé depuis le début de l’année, puisqu’il apparaît que les indices des prix à la production des secteurs des «Industries extractives», de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» ont également connu une stagnation au cours des quatre premiers mois de l’année 2019.

Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE