L’insurrection populaire est une victoire du peuple contre le non-respect des engagements constitutionnels (président Kaboré)

0
352

L’insurrection populaire constitue une victoire du peuple burkinabè contre  le non-respect des engagements constitutionnels, a déclaré jeudi, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à l’occasion de la cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs, marquant le 5e anniversaire de cet évènement qui a vu la chute de l’ex-président Blaise Compaoré.

Pour le président Kaboré, l’insurrection populaire a été une étape importante dans la vie du Burkina Faso, en ce sens qu’il s’agit de «la victoire du peuple contre la position définitive que certains voulaient garder au niveau de la présidence, le non-respect des engagements constitutionnels qui ont été pris».

Le chef de l’Etat burkinabè qui s’exprimait jeudi matin, à l’issue de la cérémonie de dépôt de gerbes de fleurs, a fait observer que l’insurrection populaire  a permis au Burkina Faso «d’assurer une alternance politique qui permet de consolider notre démocratie».

Roch Marc Christian Kaboré estime qu’il est tout à fait normal qu’à cette occasion qui a connu beaucoup de victimes civiles, que l’on marque chaque année, un arrêt en vue de commémorer l’anniversaire de l’insurrection populaire.

Selon lui, il faudrait en plus avoir, à cette occasion, une mémoire pieuse pour  tous ceux qui sont tombés pour cette victoire.

«En ce jour où nous célébrons cet anniversaire, je lance un appel à tout le peuple burkinabè de rester soudé, par rapport à l’hydre terroriste qui, depuis 2016, a commencé à faire tout feu sur notre pays», a indiqué le président du Faso.

Et de préciser qu’il est important de savoir qu’il s’agit d’un combat de longue haleine.

«Nous devons rester debout et ne pas céder, malgré les difficultés que nous rencontrons», a-t-il mentionné, avant d’ajouter qu’«ensemble, comme de par le passé, les Burkinabè feront honneur à leur pays et que nous pourrions produire dans une certaine sérénité».

Le Burkina Faso commémore ce jeudi 31 octobre 2019 (jour férié, chômé et payé), le 5e  anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et le 4e  anniversaire du coup d’Etat de septembre 2015.

La cérémonie officielle, tenue sur le site du Mémorial aux héros nationaux, à Ouaga 2000, a été ponctuée par le retentissement de la sirène, l’observation d’une minute de silence à la mémoire des martyrs et le dépôt de gerbe de fleurs par le président du Faso.

AIB

LAISSER UN COMMENTAIRE