Lettre au peuple congolais

0
687
Andréa NGOMBET, Coordinateur du Collectif Sassoufit

Mes Chers Compatriotes,

Depuis maintenant six ans nous nous sommes mis en mouvement pour barrer la route à l’arbitraire qui sévit dans notre pays. Au lendemain de l’explosion du 04 mars 2012, nous avions approché les plus hautes autorités de notre pays de résidence, la France, afin d’apporter une connaissance particulière de la situation et donc, aider à notre échelle à une prise en charge efficace des victimes.

C’est toujours dans le même esprit que nous avons réuni dès 2014 les outils nécessaires pour faire connaître au monde entier la situation du Congo Brazzaville.

Nous pouvons légitimement dire que notre message a fait le tour du monde. Il n’est aucune chancellerie, aucun gouvernement, aucune institution qui peut honnêtement dire qu’elle n’est pas au fait des agissements inhumains et de la haute corruption qui caractérisent le régime de Brazzaville.

Nous avons obtenu d’une grande agence le passage de satellites au dessus de la région du Pool bombardée afin d’avoir des preuves irréfutables contre la dictature.

De Washington aux neiges éternelles de l’Himalaya, notre plaidoyer pour un Congo libre a trouvé des oreilles attentives et des coeurs bienveillants.

Pourtant, ce régime criminel tient encore debout car il distrait les oreilles et remplit les coeurs de malveillance. Où est donc l’appétit pour la liberté dans notre pays ? Partout le venin du tribalisme, la condescendance liée à l’âge, l’appât du gain et le désespoir semblent guider un pays sourd à l’appel de sa propre liberté. Notre pays est comme hypnotisé par des entrepreneurs politiques populistes et tribaux.

Pourtant, chaque fois que nous avons œuvré ensemble avec courage, dans l’amour, l’unité et la solidarité, chaque fois que nous avons placé l’intérêt général au centre de tout, c’est l’ensemble des congolais qui ont été vainqueurs. Nous pouvons célébrer nos victoires diplomatiques, médiatiques ou judiciaires qui préparent la libération nationale.

Mes Chers Compatriotes,

Je crois en l’énergie qui nous anime,  je crois aux efforts et à tous les sacrifices du peuple congolais. Oui nous travaillons à l’avènement d’un Congo libre.

Toutefois,  la forme de notre engagement ne peut demeurer la même. Le peuple congolais est blessé dans sa chair et meurtri dans son âme. Il nous revient le devoir de redoubler d’efforts pour sortir notre pays du marasme organisé dans lequel il est plongé et offrir enfin au peuple congolais, des gouvernants dignes de l’honneur qui leur est fait de représenter une nation.

Chaque congolais, à son échelle et avec ses moyens doit être la pierre de l’édifice CONGO que nous rêvons de bâtir. C’est pourquoi j’exhorte chacun d’entre nous au travail acharné pour que renaissent, la fraternité, la justice et la liberté.

Notre engagement est pour cela appelé à radicalement évoluer vers des formes que nous espérons plus utiles pour le plus grand nombre. Nous souhaitons incarner l’espoir d’un Congo un et indivisible pour tous.

Nous incarnerons le parti de ceux qui n’ont que le Congo et rien d’autre.

Bonne et heureuse Année 2019

 Andréa NGOMBET

Coordinateur du Collectif Sassoufit.

LAISSER UN COMMENTAIRE