L’Espérance décroche le nul chez le Wydad

0
474

Le Wydad Casablanca a été tenu en échec (1-1) par l’Espérance de Tunis, évitant le pire en égalisant à onze minutes de la fin après l’expulsion de son capitaine et deux arbitrages vidéo défavorables, samedi à Rabat en finale aller de la Ligue des champions de la CAF.

Ce bon match nul conforte les Tunisiens, tenants du titre, dans leurs espoirs de rejoindre le TP Mazembe de RD Congo, l’Enyimba du Nigeria et l’Al Ahly d’Egypte au palmarès des clubs ayant remporté deux fois d’affilée la compétition de clubs phare en Afrique. La finale match retour se déroulera le 31 mai dans le bouillant stade de Radès, dans la banlieue de Tunis.

Dans les derniers instants d’une première mi-temps très fermée, l’Ivoirien Fousseny Coulibaly redonnait vie au stade Prince Moulay Abdellah de la capitale marocaine et à ses 50.000 spectateurs en ouvrant le score pour l’EST. 

Le milieu de terrain, reprenant un ballon une première fois repoussé par le gardien du Wydad Ahmed Tagnaouti, inscrivait ainsi sa deuxième réalisation de la compétition.
Dans les arrêts de jeu avant la pause, Ayoub el Amloud pensait avoir égalisé, mais son but était annulé par l’arbitre égyptien Ismail el Haddad sur assistance vidéo.

Un deuxième coup dur attendait le Wydad quatre minutes après la reprise: 
son milieu de terrain et capitaine Brahim Nakach était expulsé après un deuxième carton jaune.

Les Marocains n’en avaient pas pour autant fini avec les déceptions: peu de temps après s’être retrouvés à dix, un penalty leur était refusé, l’assistance vidéo ayant établi qu’un ballon litigieux avait touché l’épaule d’un défenseur de l’EST, et non sa main.

Pas découragé, le Wydad continuait d’essayer. A onze minutes de la fin du match, ses efforts ont fini par payer: l’Ivoirien Cheick Comara a égalisé d’un brillant coup de tête, servi par Salaheddine Sahidi après un coup franc tiré par Ismail El Haddad.
Dans le temps additionnel, le club marocain manquait la dernière occasion de prendre l’avantage, un tir mal cadré de Mohamed Ounajem passant au-dessus de la transversale.

Le Wydad Casablanca est entraîné par le Tunisien Faouzi Benzarti, 69 ans, qui avait remporté en 1994 la C1 avec l’Espérance de Tunis, le premier de ses cinq succès en finale de la Ligue des champions africaine.
AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE