Lesieur Cristal confiant quant à l’avenir

0
375
Le directeur général du groupe Lesieur Cristal, Samir Oudghiri Idrissi.

Le chiffre d’affaires à l’international du leader national des huiles de table a fait un bond de 14 % en 2o16

Au terme de l’année 2016, le chiffre d’affaires de la société agro-industrielle Lesieur Cristal s’est inscrit à 4,02 MMDH en hausse de 1%, après une progression de 5% équivalant à 3,98 MMDH affichée l’année d’avant.
« Le résultat net s’est amélioré de 5%, passant de 164 à 171 MDH. En revanche, le résultat d’exploitations a baissé de 3%. Il est passé de 290 MDH en 2015 et à 281 MDH en 2016. Il était de 270 MDH en 2014 », a indiqué le directeur général du groupe, Samir Oudghiri Idrissi.
Ce résultat d’exploitation s’explique globalement par la baisse des marges sur les huiles de table liée à la compétition assez difficile observée courant 2016, a-t-il expliqué lors d’une rencontre tenue récemment à Casablanca.
« Lorsque vous avez un marché qui ne croît pas, voire régresse un peu, cela augmente la compétition entre les acteurs qui se traduit par la baisse des prix et entraîne celle de la marge. Ce qui explique la baisse du résultat d’exploitation de la société », a-t-il soutenu à l’occasion de la présentation des résultats annuels du leader national des huiles de table.
Poursuivant son exposé, Samir Oudghiri Idrissi a indiqué que le résultat net, qui était à 183 MDH en 2014 est passé à 164 MDH en 2015 pour remonter à 172 en 2016. Ce qui représente une hausse de 5%.
Notons que le bilan de la société fait ressortir un total actif d’environ 3 MMDH contre 2 MMDH 960. Mais pour le DG de Lesieur Cristal, le plus important c’est le BFR (besoin en fonds de roulement) qui s’est amélioré de manière significative puisqu’il est passé de  658 MDH en 2015 à 362 MDH en 2016.
Selon lui, cette amélioration importante s’explique, d’un côté, par la bonne gestion des couvertures et du compte clients et d’autre par l’impact de la récupération du crédit TVA qui a amélioré la trésorerie de la société.
« On a une  trésorerie positive de plus de 542 MDH. Il y a donc une amélioration très importante de l’endettement par rapport à l’année dernière », a-t-il relevé.
En ce qui concerne d’autres agrégats, il est à noter que la rentabilité des capitaux employés s’est améliorée en passant de 17% en 2015 à 21% l’année dernière.
De son côté, le résultat consolidé des différentes filiales du groupe fait état d’un C.A en progression qui s’est apprécié de 3 MMDH 985 l’année d’avant à 4 MMDH en 2016 et le résultat d’exploitation s’est inscrit à 276 MDH contre 303 MDH en 2015,  soit un recul de 6,8%.  Le résultat net, qui avait atteint 200 MDH en 2015, est passé à 205 MDH en 2016, alors que l’endettement net consolidé s’est amélioré de -300 MDH (2015) à -564 MDH. En résumé, la trésorerie a été positive et excédentaire à plus de 500 MDH.
En ce qui concerne les perspectives, Samir Oudghiri Idrissi a indiqué que la société continuera à travailler sur la partie sécurité, rappelant que les indicateurs de sécurité se sont amélioré cette année : «On a moitié moins d’accident par rapport à l’année dernière et notre objectif est d’arriver à  0 accident », s’est-il réjoui.
En dépit d’une conjoncture difficile, marquée par une décélération de la croissance économique (1,1% vs 4,5% en 2015), la sécheresse ayant affecté les revenus des ménages et le recul de la consommation pour de nombreux produits alimentaires, il a déclaré que Lesieur Cristal poursuivra son plan stratégique comme en 2016. Lequel plan est axé sur « le renforcement de nos marques phares, la diversification de notre portefeuille produits avec encore cette année le lancement de nouveaux produits et l’optimisation des coûts opérationnels »,
a-t-il précisé.
Il a, par ailleurs, fait remarquer que la société a continué au titre de cette même année à développer ses ventes à l’export, soulignant que « l’année 2016 s’est très bien comportée puisque notre CA à l’international a connu une croissance de 14% par rapport à l’année dernière qui, elle-même, était une bonne année. »
Cette année a été aussi marquée par l’acquisition par Lesieur d’une nouvelle plantation d’olive de 220 ha portant la superficie totale à 1500 ha, mais qui ne permet toutefois de couvrir que 20% des besoins de la société.
Autre bonne nouvelle de l’année, c’est l’encaissement d’une partie du crédit TVA cumulé sur la période 2004-2013.
En termes d’innovation, Lesieur cristal a notifié la poursuite de sa politique d’innovation  avec le lancement de deux nouveaux produits importants et quelques conditionnements supplémentaires pour venir étoffer un peu sa gamme. Avant de conclure par les distinctions qui sont venues récompenser les efforts de la société dont le premier prix des Trophées de la prévention édition 2016 (catégorie Grandes entreprises). « Nous avons aussi gagné le deuxième prix Qualité pour l’huile d’olive Al Horra à Vérone et durant le SIAM de l’année dernière, notre unité a reçu le prix de la meilleure unité de trituration pour la société d’exploitation d’olives (SEO) », a souligné Samir Oudghiri Idrissi.

LAISSER UN COMMENTAIRE