Les opérateurs électriques africains se penchent à Marrakech sur le développement des compétences

0
687

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a accueilli, du 22 au 24 octobre, à Marrakech, les travaux d’un atelier de réflexion et d’évaluation sur le projet Réseau africain des centres d’excellence d’électricité -RACEE- pour l’amélioration de la performance du secteur de l’électricité dans les pays africains.

L’objectif global du réseau RACEE est d’améliorer la performance du secteur de l’électricité dans les pays africains et d’intensifier les échanges régionaux grâce au renforcement des capacités techniques et managériales dans les différents domaines.

Il s’agit, principalement, de renforcer les compétences par le biais de formation et la promotion de la coopération Sud-Sud, le leadership, la gouvernance et l’introduction des nouvelles technologies.

Organisé par l’Association des Sociétés d’Electricité d’Afrique (ASEA), cet atelier visait à discuter la stratégie du RACEE après une étude d’évaluation de la Phase 1. Lors de cette rencontre, le Comité de Pilotage du RACEE validera les recommandations de l’atelier à la fin des travaux d’échanges.

Pour rappel, le réseau RACEE est une initiative continentale menée sous l’impulsion de l’Association des sociétés d’électricité d’Afrique (ASEA) et soutenue par le Banque africaine de développement (BAD) et l’Agence française de développement (AFD). Il est actuellement composé de 10 Centres d’Excellence, dont le Centre des Sciences et Techniques de l’Electricité (CSTE) de l’ONEE.

Soulignons qu’en marge de ces travaux, un séminaire sur la « Transformation des Sociétés d’Electricité Africaines face au renouvellement des mix énergétiques dans les pays d’Afrique» a réuni les acteurs du secteur d’électricité membres de l’ASEA, les membres du RACEE, les partenaires financiers et les experts du secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE