Ghana 2018: Les Ethiopiennes impériales

0
952

Lucy, reine d’Afrique s’est offert un véritable festin de reine en explosant la défense des malheureuses joueuses libyennes. Découvert en 1974 en Ethiopie par une équipe de préhistoriens, Lucy a longtemps été le plus ancien fossile d’homme préhistorique connu. Les joueuses l’ont adopté comme surnom.

Déjà victorieuses 8-0 au match aller au Caire, elles ont fait presque aussi bien chez elles en s’imposant 7 à 0, avec notamment quatre buts d’Hwot Dengiso, joueuse de Dedebit, qui a fait aussi bien que sa comparse Rehima Zerega, auteur, elle aussi de quatre réalisations mais en deux matches.

Le large succès des protégées de Selam Zereaye ne saurait constituer une surprise, l’équipe féminine libyenne étant de création récente mais la double confrontation aura permis aux Ethiopiennes de préparer dans les meilleures conditions le prochain match avec qui sera décisif pour la CAN Total, Ghana 2018.

Mehalalitoe, le surnom de l’équipe du Lesotho, a confirmé son succès du match aller.

Lits’eoana Maloro avait marqué le but de la victoire lors de la première manche dans la dernière minute. A Lobamba, au Swaziland, elles ont signé leur deuxième victoire par 2 buts à 1. Mais leur entraîneur Monaheng Montšo n’est pas dupe, l’étape suivante, ce sera au mois de juin l’Afrique du Sud, une des grandes nations du football féminin en Afrique.

Les Congolaises ont également gagné deux fois contre les Centrafricaines, 2-0 chez elles, 1-0 à Bangui. Il leur faudra toutefois élever leur niveau pour écarter au second tour les Camerounaises, vice-championnes d’Afrique.

Deux victoires encore pour les Zimbabwéennes face aux Namibiennes, 2 à 0 chaque fois. Et un joli derby en perspective au mois de juin avec leurs voisines zambiennes car si ces dernières n’ont pas battu les Tanzaniennes, les deux rencontres s’étant terminées sur des scores de parité, les 3 buts des Zambiennes à Dar Es Salaam ont fait la décision, le match retour à Lusaka se soldant par un but de chaque côté.

Le Kenya n’a trompé qu’une seule fois la défense ougandaise en 180 minutes mais le but de Lilian Adera, à l’aller, aura suffi à son bonheur. L’équipe doit, en principe, rencontrer maintenant la Guinée Equatoriale. Cette dernière a, cependant, été suspendue de Coupe du monde par la FIFA au mois d’octobre 2017, or la CAN est qualificative pour le Mondial en 2019 en France.

Le pénalty réussi par Fatou Coulibaly au début de la deuxième période du match aller à Rabat aura été décisif pour la qualification. Les Marocaines avaient égalisé ensuite mais, au retour à Abidjan, les Ivoiriennes ont pu se satisfaire d’un nul sans but.

Les Algériennes ont passé le cap Sénégal. Battues 1-2 à Dakar, elles ont fait la différence à Alger. Un pénalty de Fatima Sekouane (24′) qui aurait été suffisant en raison du but à l’extérieur, et un deuxième de Rahma Benaichoune, pour le fun, pendant le temps additionnel.

La Gambie est la dernière équipe à valider son billet pour la dernière étape des éliminatoires. Après avoir refait son handicap face au Burkina Faso elle a remporté l’épreuve des tirs au but (5-3) devant son public à Bakau.

Premier tour
Sénégal       – Algérie        2-1  0-2
Libye         – Ethiopie       0-8  0-7
Maroc         – Côte d’Ivoire  1-1  0-0
Sierra Leone  – Mali           Ff Sierra Leone
Burkina Faso  – Gambie         2-1  1-2 (3-5p)
Congo         – Centrafrique   2-0  1-0
Kenya         – Ouganda        1-0  0-0
Lesotho       – Swaziland      1-0  2-1
Tanzanie      – Zambie         3-3  1-1
Namibie       – Zimbabwe       0-2  0-2.
Programme du deuxième tour
Algérie       – Ethiopie
Côte d’Ivoire – Mali
Gambie        – Nigeria
Congo         – Cameroun
Kenya         – Guinée Equatoriale
Lesotho       – Afrique du Sud
Zambie        – Zimbabwe.

LAISSER UN COMMENTAIRE