Les écoles privées, ces cimetières du Maroc de demain !

10
12326
Docteur Jaouad Mabrouki2

TRIBUNE. Les écoles privées vendent aux marocains un produit imaginaire, chimère, ou plutôt un leurre. Ce produit porte le nom virtuel et fantasmatique d’« assurer l’avenir des enfants ». Tous les parents ont ce fantasme de l’enfant « Superman » et par évidence, ils achètent ce produit en se vidant les poches pour ces écoles pompes funèbres.

Vous vous dites sûrement que j’exagère en désignantainsi les écoles privées. Je vais alors vous expliquer en quoi elles sont des broyeusesde cerveaux des élèves marocains.

  1. Qu’est-ce qu’« assurer l’avenir »

Evidemment, pour les parents c’est qu’il soit quelqu’un d’important, un patron, un directeur, un chef, un parlementaire, un ministre… Bref, qu’il gagne beaucoup d’argent, qu’il s’offre une villa en ville et une autre à la mer et une belle voiture. C’est exactement ce « rêve » que les écoles privées vendent aux parents.

« Assurer l’avenir de son enfant » est un pur fantasme légitime de tous les parents, mais il ne peut être acheté ni dans les écoles privées ni nul part. Vendre « assurer l’avenir » est identique à vous vendre une belle maison avec une grande piscine, sans terrain !

Tristement, la production d’un bon citoyen correct, honnête, au service de la société et de son pays, bien cultivé, s’est arrêtée et ces écoles ont fermé leurs portes car devenues démodées.

2-Les écoles privées sont des « pompes funèbres »

aBroyeuses cérébrales

Les écoles inculquent uniquement le gain et les bénéfices en ayant les meilleures notes, au dépend  de toutes les valeurs sociales et de la santé de l’élève. Elles doivent prouver aux parents que leurs enfants sont entrain d’assurer leur avenir !?

Pour ces écoles, l’enfant n’est qu’un présentoir pour vendre la réalisation des rêves des parents. Ces écoles ne s’investissent pas dans un avenir social humain, empathique, compatissant, tolérant et aimant. Au contraire, elles utilisent des moyens de la PNL pour broyer tout ce qui est humain chez l’enfant et remplacer le cerveau affectif et intuitif par un autre totalement robotique. Elles remontent les élèves les uns contre les autres par la compétition, la rivalité et la comparaison pour pousser l’élève à être premier, sans pitié pour les autres.

C’est ainsi que ces écoles privées préparent le Maroc de demain, des décideurs sans humanisme et sans valeurs sociales.

bL’école privée est une arme de destruction social

Les écoles privées sont en permanence en concurrence entre elles. Chaque école privée souhaite  être la meilleure. Non pas par ses compétences préparatoires de la société de demain, mais plutôt par la qualité de la transformation robotique du cerveau des élèves, c’est-à-dire celle qui arrivera au plus haut taux de réussite aux examens. En terme clair, celle qui produit le maximum de cerveaux robotiques.

Elle est destructrice aussi car elle divise et cloisonne  la société en plusieurs groupes, de la classe la plus riche (fréquente les écoles prestigieuses)  à la classe moyenne (fréquente les écoles bon marché) et enfin à la classe pauvre et exclue (fréquente les écoles publiques). Cette inégalité des chances crée le sentiment de la hogra et de l’injustice.

cL’école privée est la laveuse des morts

Évidemment l’enfant ne comprend pas pourquoi il ne peut pas être dans des écoles prestigieuses, il ne comprend pas non plus pourquoi son père n’a pas d’argent comme les autres papas qui en ont beaucoup. La schizophrénie de l’enfant commence déjà par cette question  « Pourquoi je ne suis pas né moi aussi dans une famille riche? ».  Quant aux enfants qui sont dans les écoles prestigieuses, ils se considèrent comme des élites, la crème de la société et méprisent ceux qui sont au bas de l’échelle car ils ne pourront être que leurs subordonnés et leurs domestiques dans 15 ou 20 ans. La guerre sociale est déjà déclenchée et elle ne s’arrêtera jamais car le cerveau s’est transformé en matrice robotique haineuse.

En réalité, je considère que les écoles privées ont déjà tué les citoyens marocains de demain. Elles ont déjà lavé rituellement leurs cerveaux morts broyés et ont déjà creusé leurs tombes pour les enterrer bientôt. Elles nous préparent un Maroc de demain peuplé de robots-citoyens dont chacun est armé jusqu’aux dents pour détruire ceux qui ont échappé à la transformation cérébrale.

Les écoles privées sont des tombes ouvertes et préparent l’enterrement du Maroc de demain !

Docteur Jaouad MABROUKI

Psychiatre, Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe

10 Commentaires

  1. Bonjour Dr Mabrouki, votre analyse et vos conclusions sont tres pertinentes.
    Je vous remercie pour ce partage.
    Le constat est en effet là depuis plus d’une décennie et la société n’a plus de repères ni de valeurs. En bref, la seule valeur qui prevaut c’est l’Argent, quel gâchis !

  2. La critique est aisée mais l’art est difficile. Impressionner par la critique est facile. Que proposez vous? Le système qui englobe le système éducatif est le capitalisme. On cherche toujours un meilleurs système. Nous sommes tous nostalgiques d’une époque où l’enseignement publique était de qualité. Malheureusement cette époque est révolue.

  3. Merci pour votre analyse surtout de la situation de demain…le constat populaire est bien ce que vous dites:. Les écoles privées contribuent à la subdivision de la société. Les études en médecine privée arrivent déjà pour concrétiser ces descriminations folles.

  4. Malheureusement c’est la pure réalité de notre société!! L’image sociale est omniprésente. Ce qui pousse les parents, par peur du jugement, peur de l’échec, peur de l’insécurité financière, à acheter la “réussite virtuelle” de leurs enfants à n’importe quel prix. Et les écoles privées ont bien compris ce système. Elles jouent simplement avec les peurs sociales des parents !

    Ajouter à cela un conditionnement mentale des enfants qui observent au quotidien, dans les réseaux sociaux, internet, maison, école,…, le comportement des adultes “téléguidés” justement par cette image sociale…qui crée en eux bcp de frustration, d’impuissance, d’intolérance voire de la violence,…

    Important de garder l’espoir ! Les enfants peuvent aussi apprendre de nouvelles compétences Psychosociales pour rééquilibrer le système…

  5. A mon avis ,il faut prendre l éducation et l enseignement de ses enfant en main grâce au homeschooling que je pratique depuis deux ans ,sachant que je travaille les après midi

  6. C’est véridique ,les élites ont disparu avec l’apparition de ces écoles privées qui ne font qu”s’épuiser les ressources de la petite famille dans l’espoir d’atteindre le sommet .Hélas où sont les compétences au moment de récitation des maths ?C’est juste la destruction de l’l’intelligence et autre….

  7. Tant que les parents reclameront de bonnes notes et de bonnes appreciations aux enseignants et a l’administration des etablissements prives, qu’ils soient du primaire, du secondaire ou du superieur, les cartes resteront pipees. Les parents doivent imposer a leurs enfants d’etudier et de suivre en classe et, s’ils ont des faiblesses, de travailler a la maison, de lire ne serait-ce que leurs manuels scolaires. C’est comme ca que les choses avanceront dans le bon sens. Etre branche a internet ne rend pas intelligent. C’est la facon dont on utilise internet qui contribue a nous faire avancer dans la connaissance. Or, les parents s’en remettent au virtuel, a travers l’equipement achete a leurs enfants, comme si un enfant connecte etait un enfant doue. Ils oublient que c’est juste un appareil comme l’est la tele, comme l’etait le lecteur de dvd ou le camescope. Un appareil dont ils maitrisent l’utilisation mais dont ils ignorent le contenu dont le bon choix releve des adultes!

  8. Ce Docteur Jaouad MABROUKI
    Psychiatre, Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe, crache dans la soupe. Il fait fi de l’évolution des sociétés humaines, qui ont tendance à privilégier l’individu à la société. La solidarité tribale a fait place à la propriété privée et chacun doit préserver ses acquis et les transmettre à sa descendance. C’est le système libéral qui oblige à cette lutte de chacun contre tous, maquillée par des valeurs de solidarité, d’attachement à la mère patrie qui occultent cet esprit de la compétition, forgée dans la mentalité des enfants des élites qui se préparent à prendre la relève. Rien de nouveau dans cet état des lieux, car c’est un système de gouvernance universel et sa mise à niveau se fait par le bas. Certaines sociétés démocratiques font encore quelques efforts pour maintenir l’accès aux savoirs et favoriser l’ascenseur social, mais malheureusement ce ne sont que des gouttes d’eau dans un désert, dans lequel l’avancée du sable est inéluctable.

LAISSER UN COMMENTAIRE